Suivez sur
#
Pentecôte 2024 : Prof. Moustapha Brou soulage plusieurs veuves des églises protestantes baptistes œuvres et missions de l’Agnéby-Tiassa

Culture et société

Pentecôte 2024 : Prof. Moustapha Brou soulage plusieurs veuves des églises protestantes baptistes œuvres et missions de l’Agnéby-Tiassa

À l’occasion de la journée de la Pentecôte des femmes de l’Église protestante baptiste œuvre et mission de la région de l’Agnéby-Tiassa dont elle était la marraine, prof. Moustapha Brou Cho Julie Eunice a offert, le lundi 20 mai 2024, des vivres et non vivres, à près d’une quarantaine de veuves, ainsi qu’a plusieurs épouses de pasteurs et missionnaires.

« J’ai accepté d’associer mon image à cette célébration d’abord en tant femme. Ensuite, en tant que fille de la région de l’Agnéby-Tiassa mais j’ai accepté aussi en tant que chrétienne de l’Église protestante baptiste œuvre et mission. Et enfin, j’ai accepté parce que moi-même je suis chrétienne et donc moi aussi, j’ai besoin du Saint Esprit. C’est pour cela que je suis venue, aujourd’hui, avec mes mamans pour célébrer le Seigneur mais en même temps aussi profiter pour soulager nos mamans qui ont perdu leur mari, qui sont des veuves, qui ont des enfants sous la main et qui jouent un double rôle : le rôle paternel et maternel », a situé la conseillère régionale, membre de la commission des femmes, à l’esplanade de la salle des fêtes de la mairie d’Agboville.

Sur l’amour, thème sur lequel, prof. Moustapha Brou Cho a donné une exhortation, elle a confié qu’elle prie le Seigneur afin qu’il l’assiste dans ses actions de portée sociale mais aussi afin qu’elle les perpétue. « L’aboutissement de l’amour est de pouvoir servir les autres, et de pouvoir être un don pour les autres. L’amour est de pouvoir faire aux autres ce que vous voulez qu’on fasse pour vous. Le Seigneur s’est donné à nous sans rien attendre en retour. Et donc nous aussi, tout acte que nous posons doit se faire dans un amour inconditionnel », a rappelé le cadre de l’Agnéby-Tiassa, avant de révéler qu’elle n’est pas à son premier geste.

« Ce n’est pas la première fois que je fais des dons. J’ai l’habitude de faire des dons aux veuves, d’assister des personnes démunies depuis 2018. Cela, grâce à l’appui du ministre de la Santé, président du Conseil régional de l’Agnéby-Tiassa, Dimba Pierre. Apporter un soutien aux veuves de la région, est inscrit en lettre d’or au niveau des priorités du Conseil. C’est pourquoi, nous prenons l’engagement d’être toujours aux côtés de nos sœurs et de nos mamans pour les accompagner afin de les sortir de la précarité », a rassuré la marraine, prof. Moustapha Brou Cho.

Bien avant, le révérend Augustin Atséyé Atséyé, pasteur de région de l’Église protestante baptiste œuvre et mission internationale, a salué la mobilisation des femmes venues de toute la région de l’Agnéby-Tiassa. « Je vous salue parce que vous êtes des femmes de valeurs. Je vous salue parce que vous êtes celles qui ont eu le premier message du Seigneur, Jésus-Christ pour l’annoncer à l’humanité. Je vous salue parce que vous êtes des femmes dynamiques, venues nombreuses à l’occasion de la fête de la Pentecôte qui est célébrée, aujourd’hui, dans toutes nos églises protestantes baptistes œuvres et missions internationales.

Chers frères et sœurs en Christ, surtout vous les femmes, venues de toute la région de l’Agnéby-Tiassa, priez le Seigneur afin qu’au terme de cette cérémonie, notre Dieu qui aime d’un grand amour sache bien verser son esprit pour renforcer les capacités de chacune de vous en ce grand jour mémorable, jour de la Pentecôte où le Saint Esprit est descendu pour remplir les disciplines du Seigneur Jésus-Christ. Recevez aussi cette onction particulière qui viendra du Très Haut », a formulé l’homme de Dieu.

« Nous avons rassemblé toutes les femmes de l’Agnéby-Tiassa depuis Tiassalé, N’Douci jusqu’à Agboville, pour fêter l’anniversaire de la descente du Saint Esprit. C’est une grande fête et nous bénissons le Seigneur pour la marraine qui a fait beaucoup de dons aux veuves, aux épouses de pasteurs, aux pasteurs et aux missionnaires. C’est une grande joie pour nous car le geste de notre sœur a dépassé notre entendement. Nous la remercions et à travers elle, notre Seigneur pour tout », a confié le pasteur Wakoubo Colette, chargé de l’encadrement des femmes au niveau régional.

Tizié TO Bi

Correspondant régional

Plus dans Culture et société

#