Suivez sur
#

Environnement

PAMOFOR: Seuls 66 certificats fonciers signés dans l’Agnéby-Tiassa sur un objectif de 6.000 attendus

C’est la cour de la préfecture d’Agboville qui a servi de cadre, le jeudi 07 décembre 2023, à la rencontre entre l’Agence foncière rurale(AFOR) et les populations du département d’Agboville. Et ce, en vue de dresser le bilan de l’exécution des opérations de certification foncière et de contractualisation dans le cadre de la phase d’extension du Projet d’amélioration et de mise œuvre de la politique foncière rurale de Côte d’Ivoire (PAMOFOR) dans l’Agnéby-Tiassa.

« Nous avions comme objectif de la phase pilote pour la région de l’Agnéby-Tiassa, 3.676 certificats fonciers à établir et à la fin nous avons obtenu presque 3.000 certificats fonciers. Et cela, malgré les difficultés qui ont émaillé la première phase du projet qui a pris fin en mai 2022 avec notamment la pandémie liée au coronavirus. Avec les 3.000 certificats fonciers que nous avons obtenus, c’est une grande satisfaction et nous tenons à vous féliciter et à vous dire merci », s’est réjoui David Loué, directeur général adjoint de l’AFOR.

Toutefois, il s’est inquiété sur l’objectif fixé pour la phase d’extension du PAMOFOR dans la région de l’Agnéby-Tiassa. « L’objectif qui a été fixé pour la région de l’Agnéby-Tiassa est de 6.000 certificats fonciers à délivrer au soir du 30 juin 2024, date de clôture de la phase d’extension du PAMOFOR. Malheureusement, les chiffres que nous avons présentement sont très bas.

Sur un objectif de 6.000 certificats fonciers, nous sommes, aujourd’hui, à seulement 2% de publicités clôturées. Soit 135 dossiers de demandes de certificats fonciers que les Comités villageois de gestion foncière rurale des différents villages de la région de l’Agnéby-Tiassa ont approuvés. Or, l’approbation des dossiers est la première étape qui mène vers le Comité sous-préfectoral et vers la signature du certificat foncier », s’indigne le chef de délégation de l’AFOR.

C’est pourquoi, David Loué a invité les Comités villageois à plus de dynamisme. « Chers chefs de villages, chers membres des Comités villageois, faîtes en sorte que les choses avancent. Nous allons vers la fin du projet fixé au 30 juin 2024 et nous avons seulement 66 certificats fonciers dans la corbeille. Et, pour un minimum de 50.000 contrats agraires fixés comme objectif, nous sommes à 81 contrats agraires signés, soit 1,62%.

cap sur Taabo

Ça ne peut pas marcher ! Alors, nous comptons beaucoup sur vous. IL faut que vous soyez réceptifs, soyez à l’écoute de nos autorités préfectorales. La sécurisation foncière a été voulue par le gouvernement depuis des années et adoptée par le Parlement ivoirien. C’est une bonne chose de sécuriser nos terres car cela nous permettra de préserver la paix et la cohésion sociale dans nos villages », a-t-il conclu.

Bien avant, le préfet de région, Sihindou Coulibaly, a dit sa joie d’accueillir la mission de l’AFOR dans l’Agnéby-Tiassa. Accorder des émoluments au bénéfice des Comités villageois du foncier rural et des moyens de déplacement, créer un cadre de concertation entre les différents partenaires, redynamiser les Comités villageois et amélioration les services des opérations techniques dans les sous-préfectures, sont entre autres les propositions faites par l’autorité préfectorale face aux difficultés et blocages dans l’atteinte de l’objectif à six mois de l’échéance de la phase d’extension du PAMOFOR.

« Monsieur le directeur général adjoint de l’AFOR, au nom du corps préfectoral et de tous les acteurs de l’administration, je tiens à vous rassurer de notre engagement à travailler résolument sans relâche à la réussite de ce projet pour le bonheur de nos populations », a rassuré Sihindou Coulibaly.

Après l’étape d’Agboville, la mission de la structure sous-tutelle technique du ministère d’État, ministère de l’Agriculture, du Développement rural et des Productions vivrières, se poursuit ce vendredi 08 décembre à Taabo.

Tizié TO Bi

Correspondant régional

Plus dans Environnement

#