Suivez sur
#
Nouveau Statut Général de la Fonction publique: Une énorme avancée dans l'amélioration des conditions d'existence et de travail du fonctionnaire ivoirien

Droits de l’Homme 

Nouveau Statut Général de la Fonction publique: Une énorme avancée dans l’amélioration des conditions d’existence et de travail du fonctionnaire ivoirien

La 34ème édition de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) que la Côte d’Ivoire a brillamment remportée, a révélé au monde entier les efforts infrastructurels et organisationnels que le gouvernement déploie depuis 2012. Ces efforts sont tels que le Président Alassane Ouattara a fini par être surnommé « Président Ponts ».

Toutefois, il est un aspect de sa gouvernance qui, bien qu’étant essentiel, n’est pas apprécié à sa juste valeur, du moins ne fait pas l’objet de beaucoup de communication. Il s’agit de l’amélioration des conditions générales d’existence des professionnels, toutes catégories confondues.

Après la double  revalorisation du salaire minimum interprofessionnel garanti (SMIG) et de celui des fonctionnaires, sans mentionner le fameux 13ème mois, le gouvernement vient de franchir un nouveau cap avec le Statut de la Fonction publique. 

Porté par la Loi N°2023-892 du 23 novembre 2023, en remplacement du dispositif de 1992, le Statut Général de la Fonction publique est une loi innovante, à plusieurs égards. Sans entrer dans les détails, il faut dire, d’une part, que le Nouveau Statut Général de la Fonction publique contribue au renforcement des droits du fonctionnaire, notamment le congé parental, le congé de paternité, l’institution de la visite médicale annuelle, la couverture sociale et l’aménagement de l’environnement de travail, entre autres.

Un cadre nouveau de développement professionnel

D’autre part, il offre un meilleur cadre pour le développement professionnel du fonctionnaire aux fins d’une mobilité professionnelle optimale. En gros, il faut dire que cette loi qui entre dans la volonté des autorités de moderniser l’administration ivoirienne dans son ensemble, va permettre au fonctionnaire, non seulement d’être plus productif, mais encore de mieux gérer sa carrière et de profiter de nombreuses opportunités professionnelles.

Par exemple, le fonctionnaire a la possibilité d’être détaché auprès des sociétés d’Etat, en fonction des compétences dont ces sociétés ont besoin. Cela dit, il est évident que le vote seul de cette loi ne saurait suffire, il faut des décrets d’application qui vont venir préciser ses modalités d’application. En attendant, il faut souligner qu’il s’agit là d’une énorme avancée dans l’amélioration des conditions d’existence et de travail du fonctionnaire ivoirien. 

Pour finir, il faut dire que le Nouveau Statut Général de la Fonction publique traduit la volonté des pouvoirs publics d’améliorer les conditions du fonctionnaire, en lui offrant un cadre nouveau de développement professionnel, afin qu’il soit lui-même maitre de sa propre carrière; ce qui est très important dans un monde de plus en plus compétitif tiré par la technologie. 

Oussou Kouamé Rémi 

Enseignant-chercheur à l’Université Alassane Ouattara-Bouaké et expert en analyse socio-politique

Plus dans Droits de l’Homme 

#