Suivez sur
#
Nouveau Grand Marché de Koumassi: Le maire Balley Narcisse rend hommage à Cissé Bacongo, "un véritable agent économique’’

Culture et société

Nouveau Grand Marché de Koumassi: Le maire Balley Narcisse rend hommage à Cissé Bacongo, « un véritable agent économique’’

Le Nouveau Grand Marché de la commune de Koumassi est désormais opérationnel. Lors de l’inauguration, vendredi 15 mars, devant un parterre de personnalités, le maire Balley Narcisse Toussaint à rendu hommage à son prédécesseur, le Ministre-Gouverneur Cissé Ibrahima Bacongo, initiateur de ce projet. 

Les populations de Koumassi ont désormais un nouveau marché. À l’inauguration de ce marché vendredi, le maire Balley Narcisse Toussaint a rendu un vibrant hommage à son prédécesseur Cissé Ibrahima Bacongo qui en avait fait une de ses priorités. 

Le présentant comme « un véritable agent économique’’ à l’image du Président de la République, Alassane Ouattara, le premier magistrat de koumassi a rassuré le Ministre-Gouverneur, que la mairie prendra toute sa part dans l’entretien et la propreté dudit marché.

Fier de la réalisation de ce marché qui, il y a quelques années, était un lieu insalubre, le Ministre-Gouverneur du District Autonome d’Abidjan, a exprimé toute sa joie de voir le nouveau grand marché de Koumassi, rouvrir ses portes. 

«  C’était un lieu de non vie où vivaient des gens quand même. Et j’ai dit un jour que lorsque je deviendrai maire de Koumassi, je ferai un nouveau marché pour ces braves femmes et ces hommes. Dieu merci, cette promesse a été tenue malgré les difficultés et les chants de sirènes », s’est-il félicité.

Cissé Ibrahima Bacongo a ensuite salué la résilience de toutes ces femmes qui, durant la période des travaux (juin 2021-mars 2024), ont souffert. Avant de remercier les promoteurs du Groupe Multi Services Côted’Ivoire (GMS-CI) grâce à qui, le nouveau marché a vu le jour.

Aux femmes et aux personnes qui occuperont des espaces dans ce joyau architectural, le Ministre-Gouverneur a insisté sur la salubrité. «Faites en sorte que ce marché vive bien, qu’il soit entretenu. Tout le monde doit jouer sa partition », a-t-il insisté. 

Lemeridien avec Sercom

Plus dans Culture et société

#