Suivez sur
#

Santé

Métier de chercheur: L’Institut Pasteur de Côte d’Ivoire initie un atelier 

Donner les fondements du métier de chercheur aux jeunes chercheurs de l’Institut Pasteur de Côte d’Ivoire (IPCI.). Tel était l’objectif de l’atelier de formation organisé par l’Institut Pasteur de Côte d’Ivoire le mercredi 12 juillet 2023 à la salle de conférence de Cocody du dit Institut. 

Ouvrant l’atelier, le professeur Mireille DOSSO, directrice de cet Institut, a levé un coin de voile sur le bien-fondé de cet atelier de formation.

Selon elle, cette rencontre, première du genre, a pour but d’informer et sensibiliser sur le métier de chercheur. D’autant plus qu’elle a constaté un manque de collaboration entre les chercheurs et le manque de communication.

« Les chercheurs ne travaillent pas en équipe dans les unités et dans les laboratoires et de même que les personnels des unités ne travaillent pas avec les personnels des autres départements et les plateformes technologiques. » a-t-elle indiqué 

Le professeur Mireille Dosso a déploré le fait qu’il n’y ait pas assez de chercheurs seniors au sein de l’Institut. En outre, elle a souhaité que les jeunes chercheurs aient des mentors. 

Poursuivant, la directrice de l’PCI a demandé que tous les chercheurs s’impliquent dans les missions statuaires en mettant en œuvre la vision stratégique de l’IPCI tout en respectant et développant les éléments de la charte pasteurienne. 

4 axes de recherche

« Nous sommes un Institut de recherche, nous dépendons du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique. La recherche est notre raison d’être, vous vous appelez attaché de recherche, chargé de recherche, maitre de recherche, directeur de recherche, alors qui dit recherche parle de programme de recherche et projet de recherche », a-t-elle insisté  

Au cours de cet atelier une série de présentation a été faite. Le professeur Touré Offianan André, le responsable du département parasitologie et mycologie, a présenté le profil d’un chercheur c’est-à-dire les prérogatives que doit avoir tout chercheur, ainsi que ses qualités.

En outre, il a souligné le travail de l’IPCI s’articule autour de 4 axes de recherche (maladies transmissibles, maladies émergentes, résistance aux antimicrobiens et cancer).

C’est pourquoi il a demandé à tous les chercheurs de l’IPCI de s’inscrire dans au moins un de ses quatre axes ou voir les quatre axes dans la poursuite de leur recherche.

Évoquant  le protocole et le développement d’un programme de recherche, il a affirmé que le protocole est la première étape avant n’importe quelle recherche. Quant au niveau de la valorisation de la recherche, il a souligné que faire la recherche est une chose mais faire la valorisation et la vulgarisation des résultats est une autre chose.

Selon lui, le chercheur doit arriver à l’issue de ses recherches à faire une valorisation scientifique et une valorisation économique de ses résultats.

Pour sa part, le professeur Koné Penali, président du conseil national d’éthique  a fait une présentation sur la bioéthique de la recherche en donnant la genèse de l’éthique, il a informé l’assemblée de l’existence d’un conseil d’éthique institutionnel dont le responsable est le professeur Touré Offianan André.

Quant au professeur Soumahoro Man-Koumba, la responsable du département épidémiologique et de la recherche clinique, elle a exposé sur l’apport du département épidémiologie dans la recherche transversale à l’IPCI.

Des recommandations

Dans son exposé, elle a montré les activités menées par ce département et s’est dit disposer à travailler avec les autres départements pour faire avancer la recherche. « C’est un département transversal en analyse de données et méthodologie. C’est le département vers lequel tout le monde devrait se tourner pour travailler » a-t-elle conclu. 

Plusieurs recommandations ont sanctionné cet atelier. Il s’agit de la  mise en place d’une équipe de rédaction du nouveau plan stratégique 2024-2029 de l’IPCI, de l’organisation d’un atelier de rédaction du plan stratégique 2024-2029 , de la mise en place d’une équipe de veille de proposition de projet, de l’organisation d’un   atelier sur la qualité des présentations, de la mise en place d’équipes mixtes, de l’organisation d’un atelier sur la gestion des données, du développement du système de mentorat et de l’organisation d’atelier sur la recherche bibliographique avec l’utilisation de logiciel informatique.

Plus dans Santé

#