Suivez sur
#
MAHAPLEU (Danané) : Le conseil de sous-préfecture a validé son plan d'action 2024

Culture et société

MAHAPLEU (Danané) : Le conseil de sous-préfecture a validé son plan d’action 2024

La ville de Mahapleu dans le département de Danané a tenu la première session du conseil de sous-préfecture le Samedi 18 Mai 2024 avec la lecture du décret de création et l’arrêté de mise en place dudit conseil, la présentation des membres et l’adoption du plan d’action 2024 de la circonscription.

Le Conseil de sous-préfecture est, aux dires du secrétaire général de préfecture représentant le préfet de Danané, un cadre de concertation et d’échanges entre le sous-préfet et les représentants des différentes couches sociales de la circonscription administrative. C’est donc un cadre que permet la loi pour mieux débattre des questions de développement.

« Il a pour mission de valider le plan d’action proposé par le sous-préfet qui en est le président, se prononcer sur les questions de développement socio-économiques, culturelles, environnementales et sécuritaires. On n’y parle pas de politique. » a-t-il précisé.   

Le Conseil de sous-préfecture de Mahapleu (CSM) comprend au total 38 membres dont 20 membres de droit et 18 membres désignés. Son installation par le représentant du préfet de Danané a fait l’objet de joie de la part des participants en l’occurrence le député Kegban Kegban Bernard qui espère que cet outil de développement sera utile à la sensibilisation à la paix, la cohésion et le règlement de conflits par des dialogues inter-communautaires. 

A l’occasion, le sous-préfet de Mahapleu, Kobon Guy Yves s’est félicité de l’engouement accordé par les membres du conseil sur les questions liées au développement de la localité. Il a également salué la mobilisation des populations, des cadres et du député Kegban Kegban Bernard à cette première réunion témoignant ainsi l’intérêt que tous portent au développement de la circonscription.

Les échanges parfois houleux mais empreint de fraternité ne se sont guère éloignés l’objectif qui reste le développement de Mahapleu. La première session du CSM a permis l’adoption du plan d’action au titre de l’année 2024 présenté par l’administrateur. Ce plan se décrit en 5 axes. Deux autres sessions toutes ouvertes au public se tiendront dans la même année. 

Au terme de son intervention, le sous-préfet Kobon Guy Yves a exhorté les populations à s’approprier de cet outil de développement qu’est le Conseil de sous-préfecture en faisant des propositions constructives devant participer à l’essor de la localité. A cela il a demandé la patience à chacun.

 « Paris ne s’est pas construit en un jour. Mahapleu ne le sera pas non plus. Mahapleu se construira progressivement avec le concours de tous. » a-t-il conclu. C’est au terme d’un repas offert par le député Kegban Kegban Bernard que les conseillers de sous-préfecture et leur président se sont séparés dans la gaieté. 

Une correspondance de Sony WAGONDA

Plus dans Culture et société

#