Suivez sur
#
La Marée Orange : Des femmes en action contre les VBG pendant la CAN 2023

Droits de l’Homme 

La Marée Orange : Des femmes en action contre les VBG pendant la CAN 2023

La présidente du comité d’administration de la Fondation Bloom, Cissé Danielle, et ses partenaires au sein de la Marée Orange, se mobilisent activement sur le terrain depuis le début de la Coupe d’Afrique pour lutter contre les violences basées sur le genre.

L’objectif de cette campagne de sensibilisation est clair : dire non à toute forme de violence envers les femmes et les filles pendant la CAN 2023. Madame Cissé a souligné l’importance de sensibiliser chacun à adopter une attitude respectueuse et à assurer la sécurité des femmes.

Lors de leur deuxième grand rassemblement, le jeudi 18 janvier 2024, Madame Cissé et ses pairs ont lancé des messages forts à l’adresse de ceux qui sont enclins à perpétrer des violences contre les femmes. Elles ont averti que ceux qui seraient pris en flagrant délit devront répondre devant la justice

Ensemble, elles ont brandi le carton rouge, signifiant un arrêt immédiat à toute forme de violence de genre. Les influenceurs, les hommes de médias et les comédiens, dont Prainsing Girl et Mr. Dame Marcel, se sont également joints à cette cause, utilisant leur voix pour s’opposer aux VBG.

Des figures notables telles que Christelle Meledje, Coulibaly Daouda, Dr. Kodjo vice-présidente de la Cndhci, Dr. Justin Coulibaly et Nabou Fall, activiste sénégalo-ivoirienne, ont tous exprimé des messages forts en faveur de la protection des droits des femmes.

À rappeler, la Marée Orange est une coalition comprenant la Fondation AMOUGNAN, l’Association des Femmes Juristes de Côte d’Ivoire, les Orchidées Rouges, le Collectif des Activistes de Côte d’Ivoire (CACI), l’ONG Arc En Ciel du Bonheur, l’Overcome Women, la Ligue, le Stop au Chat Noire, le Réseau des Hommes Engagés pour l’Égalité du Genre en Côte d’Ivoire (RHEEG-CI), la Fondation Bloom, et le Centre de Counseling Professionnel et de Pastorale Clinique (COPAC)

Une parade vibrante dans la commune de Cocody a marqué la conclusion de cette deuxième journée, tandis que De Perpignan a enchanté l’auditoire avec une prestation pleine de sourires. La Marée Orange montre ainsi sa détermination à faire de la CAN un moment non seulement de célébration sportive, mais aussi de mobilisation contre les violences de genre.

Plus dans Droits de l’Homme 

#