Suivez sur
#
La grogne à la Fédération estudiantine et scolaire de Côte d’Ivoire (FESCI) prend de l’ampleur

Culture et société

La grogne à la Fédération estudiantine et scolaire de Côte d’Ivoire (FESCI) prend de l’ampleur

En avril dernier à l’issue d’une assemblée générale, le collectif des secrétaires généraux pour la reprise du processus électoral des secrétaires généraux de section avait indiqué qu’il ne reconnaissait pas le processus électoral initié par Kambou Sié, annonçant l’installation très prochaine de secrétaires généraux intérimaires.

Depuis lundi 6 mai 2024, la mesure d’installation de secrétaire généraux par intérim est enclenchée. De nouveaux responsables viennent d’être nommés pour assurer les affaires courantes dans les différentes sections de la Fesci jusqu’à la normalisation de la situation. Au total 16 nouveaux secrétaires généraux provisoires viennent d’être installés et le processus se poursuit.

Ainsi au lycée professionnel technique de Cocody, la section est dirigée provisoirement par Soro Kolo Étudiant en 2e année BTS SEI.

Au groupe Etic Abobo, c’est l’étudiant Niatta Alassane qui est désigné pour gérer les affaires courantes. En attendant la normalité, YONEBA LEHIRIKO RICHVIE est le secrétaire général provisoire au groupe Loko Jean Paul 2.

Le collectif des velléitaires pour la reprise du processus électoral invite kambou Sié au respect des statuts et règlements intérieur de la Fesci. « Nous sommes jaloux de l’intégrité, de la valeur de notre organisation et attachés à nos textes », indique l’un des responsables du collectif.

Lemeridien avec Sercom

Plus dans Culture et société

#