Suivez sur
#
Journée de la femme: L’utilisation des médias sociaux au cœur d'un panel à Yopougon ; les conseils du journaliste Alafé Wakili aux femmes

Femmes et Jeunesse

Journée de la femme: L’utilisation des médias sociaux au cœur d’un panel à Yopougon ; les conseils du journaliste Alafé Wakili aux femmes

L’Initiative Citoyenne pour l’Éducation aux Médias Sociaux en Côte d’Ivoire (ICEM-CI), a organisé, vendredi 8 mars 2024, un panel à l’occasion de la célébration de la journée internationale des droits de la femme, à Gescos Formation à Yopougon. Comme chaque année, la date du 08 mars est dédiée aux droits de la femme. À cette occasion, l’Initiative Citoyenne pour l’Éducation aux Médias Sociaux en Côte d’Ivoire (ICEM-CI), a organisé un panel autour du thème : « L’utilisation des médias sociaux par la gent féminine : Enjeux, défis et avantages. » 

Pour débattre sur ce thème, trois panélistes ont été invités, à savoir Alafé Wakili, DG de l’Intelligent d’Abidjan; Me Michelle Stéphanie Ahouzan et Dr Berthé Mariam Sékongo, enseignante chercheure. 

« Si l’usage des réseaux sociaux est correct pour les enfants, pour les adultes, les personnes handicapées, cela va aussi profiter à la femme de façon générale. En faisant aussi le constat qu’aujourd’hui les femmes ne constituent pas une minorité, parce qu’on est à peu près 50% pratiquement dans le monde », a déclaré Alafé Wakili, DG de l’Intelligent d’Abidjan.

Selon le DG de l’Intelligent d’Abidjan, l’utilisation des réseaux sociaux par la gent féminine, soulève de multiples enjeux et défis. « L’utilisation des réseaux sociaux par la gent féminine soulève de multiples enjeux et défis. L’enjeu, c’est que les médias offrent aux femmes une plateforme pour s’exprimer, partager leurs expériences et mettre en lumière les sujets souvent marginalisés par les médias traditionnels », a-t-il mentionné. Il a demandé aux femmes de ne pas attendre les journées dédiées à elles pour montrer qu’elles existent. 

« Le 08 mars, c’est tous les jours, ce n’est pas seulement le 08 mars. Alors, les réseaux sociaux donnent l’opportunité à chaque femme de faire de chaque journée, le 08 mars. Par exemple, les réseaux sociaux doivent permettre aux femmes de vivre tous les jours. Il revient aux femmes de ne pas attendre le 08 mars, la Saint-Valentin et la fête des mères pour rappeler qu’elles existent, leurs conditions de vie », a développé Alafé Wakili. Ce panel a enregistré la participation de plusieurs jeunes filles et femmes venues de divers horizons, pour apprendre l’importance et l’utilisation des réseaux sociaux.

« Je suis très heureuse de participer à ce panel. J’ai appris beaucoup de choses et je pars satisfaite. Nous les femmes, nous ne devons pas utiliser les réseaux sociaux uniquement pour regarder les vidéos, mais nous devons les utiliser pour dénoncer les abus de harcèlements que nous subissons chaque jour sur les réseaux sociaux », s’est exprimée N’Gnamien Ruth, une participante. Quant aux deux panélistes, elles ont demandé aux femmes qu’elles peuvent utiliser les réseaux sociaux pour dénoncer les abus de harcèlements et se faire connaître de façon positive sur les réseaux sociaux.

Charles Béni

Plus dans Femmes et Jeunesse

#