Suivez sur
#
Jacqueville - Affaire « Séminaire sur le projet d’aménagement d’Adoukro »: Bruno Koné cautionnerait-il la forfaiture du sieur ODA Edouard ?

Culture et société

Jacqueville – Affaire «Séminaire sur le projet d’aménagement d’Adoukro »: Bruno Koné cautionnerait-il la forfaiture du sieur ODA Edouard ?

Le dossier relatif au litige foncier concernant le projet d’aménagement urbain dénommé « Adoukro Tranche 1 et 2″, situé dans la commune de Jacqueville, connaitra-t-il un jour, une fin ? C’est la question que l’on se pose depuis qu’un certain ODA Edouard, débouté par le Conseil d’Etat en mars 2023, a refait surface en annonçant pour le jeudi 21 mars 2023, un séminaire de lancement de la réalisation du projet d’aménagement urbain dénommé « Adoukro ville nouvelle écologique et durable » implantée dans le département de Jacqueville.

Alors que le Conseil d’Etat, par son arrêt N0 85 du 22 mars 2023, a annulé les arrêtés d’approbation du lotissement d’Adoukro 1 et 2, situé dans la commune de Jacqueville, voici que Monsieur ODA Edouard, débouté dans le litige l’opposant à quatre (04) villages, refait surface.

Dans un communiqué diffusé dans la presse et sur les réseaux sociaux, l’homme convie les autorités administratives, politiques et coutumières, les cadres et l’ensemble des populations de la région des Grands-Ponts, à un séminaire sur la réalisation du projet d’aménagement urbain dénommé « Adoukro ville nouvelle écologique et durable » implantée dans le département de Jacqueville.

Et pourtant, le 22 mars 2023, soit après vingt années de tension, de violence et de procédures judiciaires, le fameux projet en question de l’aménagement urbain d’Adoukro, a été annulé par le Conseil d’Etat. L’annulation de ce projet, avait suscité beaucoup d’espoir au sein des populations villageoises qui espéraient enfin retrouver leurs terres spoliées.

Bruno Koné, complice du sieur ODA Edouard ?

Hélas ! Celles-ci, ainsi que leurs élus et cadres seront encore plus surpris lorsque le communiqué du sieur ODA Edouard indique que son séminaire est placé sous la présidence de Monsieur le Premier ministre Robert Beugré Mambé ; sous l’autorité de Monsieur Lohoues Esso Vincent, Ministre gouverneur du District des Lagunes, et avec la présence effective de Monsieur Bruno Koné, Ministre de la Construction, de l’Urbanisme et de l’Assainissement.

« Le Maire de Jacqueville attire l’attention des personnalités citées dans le communiqué de presse, sur cette tromperie et les risques de tensions sociales dans le département. Il recommande l’application strict de l’arrêt qui a annulé le projet d’aménagement d’Adoukro », prévient Joachim Beugré dans un autre communiqué.

Contacté par Lemeridien pour en savoir davantage sur la participation annoncée du Ministère de la Construction à ce séminaire, un proche de Bruno Koné a confié que le Ministre n’a jamais donné son accord pour une quelconque participation à cette activité. Si tel est le cas, d’où vient alors que le sieur ODA Edouard s’entête-t-il à défier le Conseil d’Etat qui a annulé son approbation d’aménagement?

Rappel des faits

D’après le maire Joachim Beugré, inconnu de Jacqueville jusqu’en 2003, une personne du nom de ODA Edouard, surgi de nulle part, a fait ériger le campement Adoukro en village à l’insu des propriétaires terriens. Ce dernier a ensuite nommé un de ses protégés, chef de village ; s’est autoproclamé chef de terre, a spolié 2400 hectares de terre à quatre villages environnants (Avagou, Sassako-bégnini, N’Djem et Abréby), a trompé la vigilance du ministère de la Construction, de l’Urbanisme et du Logement en 2014 ; avant d’obtenir l’approbation d’un aménagement sur les 2400 hectares spoliés, malgré soixante-quinze (75) oppositions à l’issue de l’enquête publique.

Depuis, est né le conflit foncier d’Adoukro qui oppose les populations des quatre villages menacés, à la société SGIR gérée par Monsieur ODA Edouard. Portée devant les Instances judiciaires et connu du gouvernement, c’est à la suite d’une longue bataille juridique, que le Conseil d’Etat va prendre, il y a un an, l’arrêt N0 85 du 22 mars 2023, annulant les arrêtés d’approbation du lotissement d’Adoukro 1 et 2.

Junior Ouattara

Plus dans Culture et société

#