Suivez sur
#

Culture et société

Immatriculation des chauffeurs VTC: Le SYNACVTCCI et la CNMCI s’accordent 

La cérémonie de lancement de l’immatriculation des chauffeurs VTC à la Chambre nationale de métiers de Côte d’Ivoire (CNMCI) s’est déroulée le jeudi 16 novembre 2023, à l’Hôtel du District autonome d’Abidjan.

Cet événement a marqué une étape importante dans la reconnaissance et la formalisation du rôle des chauffeurs VTC dans le transport de personnes dans le District autonome d’Abidjan, ainsi que l’engagement de cette chambre consulaire et du Syndicat national des chauffeurs VTC de Côte d’Ivoire (SYNACVTCCI) à travailler ensemble pour améliorer les conditions de travail des chauffeurs VTC et promouvoir le développement du secteur des VTC en Côte d’Ivoire.

M. Jules Boka N’Takpé, secrétaire général du Syndicat national des chauffeurs VTC de Côte d’Ivoire (SYNACVTCCI), a pris la parole pour exprimer son honneur de participer à ce moment historique. Il a souligné l’importance de cette immatriculation au registre des métiers pour la reconnaissance officielle du statut d’artisan des chauffeurs VTC en Côte d’Ivoire.

« Notre immatriculation au registre des métiers est le gage de la reconnaissance officielle de notre statut d’artisan en Côte d’Ivoire. A ce titre, nous avons beaucoup à gagner parce que le statut d’artisan nous permet de bénéficier des avantages fiscaux édictés pour les artisans. Nous aurons une protection consulaire et judiciaire et nous aurons un accompagnement personnalisé.

Et ce n’est pas tout, nous aurons aussi et surtout des formations professionnelles pour améliorer nos compétences et nous donner les moyens de faire face aux différentes évolutions du marché, etc. », a-t-il souligné. Le secrétaire général du SYNACVTCCI a également encouragé ses collègues chauffeurs VTC à adhérer massivement à ce projet d’immatriculation.

« A mes collègues chauffeurs VTC, membres du syndicat, cette convention est pour nous. Je vous invite donc à saisir cette opportunité en adhérant massivement à ce projet d’immatriculation. Il y va de notre intérêt et de notre survie », a insisté M. Boka.

M. Bamba Kassoum, président de la CNMCI, a également pris la parole pour exprimer sa joie d’accueillir les conducteurs de VTC parmi les membres de la Chambre. Il a souligné que l’inscription des chauffeurs à la CNMCI est un moyen de sécuriser tous les hôtes de la CAN 2023, dont la plupart utiliseront les VTC pour leurs déplacements.

« La volonté des premiers responsables du SYNACVTCCI d’inscrire tous leurs chauffeurs à la CNMCI est une excellente chose et un moyen de sécuriser tous nos hôtes à la CAN 2023 et dont la plupart utiliseront les VTC dans leurs déplacements. C’est avec un grand plaisir que nous soutenons cette opération d’immatriculation à la CNMCI en vue de leur formalisation. L’immatriculation donne droit à un registre des métiers et une carte professionnelle », s’est-il réjoui.

La cérémonie s’est conclue sur une note positive. La remise symbolique d’un registre des métiers, d’une carte de chauffeur professionnel de la CNMCI et d’une attestation de l’IPS-CNPS pour leur protection sociale à cinq chauffeurs VTC, dont une jeune femme. Cette remise a eu lieu en présence de plusieurs personnalités de plusieurs ministères de la République de Côte d’Ivoire.

SERCOM SYNACVTCCI 

Plus dans Culture et société

#