Suivez sur
#

Droits de l’Homme 

Gros scandale dans l’armée ivoirienne : Des centaines de millions de FCFA extorqués à des hommes d’affaires

L’ Unité de lutte contre la grande criminalité (ULGC) et l’Unité de lutte contre la criminalité transfrontalière (UCT) de l’ armée ivoirienne sont visées par une enquête pour extorsion et racket. 

Le ministre de La Défense, Téné Birahima Ouattara a demandé l’ouverture d’une enquête au sein de l’ armée ivoirienne. Elle fait suite à des plaintes d’hommes d’affaires ivoiriens et étrangers, en majorité libanais, maliens et burkinabé.

Selon Jeune Afrique, les victimes assurent avoir été extorqués de plusieurs millions de F CFA par des officiers et sous-officiers des deux unités. 

« Des arrestations ont déjà lieu : plusieurs indicateurs libanais qui collaboraient avec l’ULGC et l’UCT, ont en effet été interpellés sur la base d’enregistrements audio compromettants réalisés à leur insu. Leur anonymat a été préservé pour les besoins de l’enquête », écrit le média panafricain.

Selon le modius operendi, avec des mandats du procureur du pôle pénal économique et financier du tribunal de première instance d’Abidjan, ces officiers descendent chez leurs cibles pour réclamer de l’argent à défaut de les embarquer. 

Généralement issus de secteurs d’activité comme l’orpaillage, ces hommes d’affaires, intimidés, finissaient par leur remettre l’argent demandé en liquide.

Un homme d’affaires évalue à plus de 500 millions de F CFA, l’argent qui lui a été extorqué. Pour l’heure, les ministres de l’Intérieur et la sécurité publique, le Général Vagondo Diomandé, et celui de la Défense suivent de près le dossier, précise la même source.

Charles Béni

Plus dans Droits de l’Homme 

#