Suivez sur
#
Grève à la SOTACI : Le DG Ahmed Muheddine s’explique et rassure les employés

Entreprises

Grève à la SOTACI : Le DG Ahmed Muheddine s’explique et rassure les employés

Le Directeur général de la Société des Tubes d’Acier et d’Aluminium de Côte d’Ivoire (SOTACI) s’est prononcé sur le débrayage de certains des employés et ouvriers, le vendredi 14 juillet 2023, à Yopougon (Nord-ouest d’Abidjan). A cette occasion, Ahmed Muheddine s’est voulu clair. La prime de logement de 100.000 FCFA par employé, la principale revendication des grévistes, n’a aucune base légale.

M. Muheddine a appelé les grévistes à reprendre le travail et à privilégier le dialogue. « La famille SOTACI existe depuis 40 ans. Elle a beaucoup grandi mais l’esprit de famille y existe toujours. Nous souhaitons que cet esprit soit maintenu et que la discussion revienne au niveau de la famille pour qu’on puisse faire avancer les dossiers importants. Pour que la SOTACI, ses employés et ses ouvriers puissent avancer, ensemble, main dans la main, pour le développement du pays », a invité le chef d’entreprise.

De nombreux avantages accordés par la direction

Selon le patron de la société leader du secteur de l’acier en Côte d’Ivoire et dans la sous-région, la voie du dialogue a déjà fait ses preuves et a permis aux salariés de sa structure d’engranger de nombreux privilèges.

« La SOTACI qui est une entreprise citoyenne, ne se cantonne pas à donner juste le minimum légal à ses employés. A côté du légal, nous avons des sursalaires qui sont élevés de 15 à 20% que la moyenne du secteur dans lequel nous travaillons. Nous faisons des augmentations au mérite, toutes les années, pour encourager le personnel. Une prime de production mensuelle comprise entre 20.000 et 40.000 FCFA par mois est donnée aux ouvriers.

Les meilleurs d’entre eux ont le double de cette prime chaque mois. Compte tenu de la cherté de la vie, l’année dernière, sans attendre la décision du gouvernement, nous avons procédé à une augmentation de l’ensemble du personnel d’une moyenne de 30.000 FCFA par personne. Avec l’augmentation des catégories salariales instaurée en 2023, cette augmentation est en moyenne de 40.000 FCFA sur une période de moins d’un an.

Ce qui fait plus de 15% sur les salaires de base et sursalaires. Ce sont des actions qu’on met en place en discutant avec les délégués du personnel. Parfois, ce sont eux qui nous remontent les informations. D’autres fois, nous prenons nous-mêmes les devants, comme en août 2022, où nous avons augmenté les salaires d’une moyenne de 30.000 FCFA», a-t-il révélé.

Un 14e mois à l’ensemble des employés et ouvriers, une mutuelle de santé qui couvre les besoins médicaux du salarié et de sa famille ainsi qu’une cantine gratuite s’ajoutent à cette liste d’avantages accordés aux travailleurs de la SOTACI.

Les revendications des grévistes

Les adhérents de l’Organisation syndicale des employés de la SOTACI (OSYNES), l’une des 5 organisations syndicales actives à la SOTACI ont entamé une grève de 72 heures renouvelables, le mercredi 12 juillet dernier. Aux dires de N’guessan Taubouet et Kouassi Arnaud, leurs porte-voix, ils réclament, entre autres, la justice dans le traitement salarial, une prime de risque et une prime de logement.

Si une conciliation a été trouvée sur plusieurs de ces points au cours des discussions menées à l’inspection du travail de Yopougon, la prime de logement semble être la pomme de discorde entre la direction et les grévistes. SOTACI est une filiale du groupe Eurofind. Elle est l’entreprise leader du secteur de l’acier en Côte d’Ivoire et dans la sous-région.

Plus dans Entreprises

#