Suivez sur
#
Gouvernance locale: La Mairie de Bouaké lance son processus de notation financière et de levée de fonds en vue du financement de projets structurants dans la commune 

Culture et société

Gouvernance locale: La Mairie de Bouaké lance son processus de notation financière et de levée de fonds en vue du financement de projets structurants dans la commune 

La Mairie de Bouaké a organisé, en partenariat avec Bloomfield Investments et Hudson Company, le lancement officiel du processus de notation financière et de levée de fonds en vue du financement des projets structurants dans la commune de Bouaké. C’était le lundi 3 juin 2024 à Noom Hôtel Abidjan-Plateau, en présence de Docteur Eugène Aka AOUÉLÉ, Président du Conseil Économique, Social, Environnemental et Culturel, parrain de la cérémonie, du Ministre de l’Environnement, du Développement Durable et de la Transition Ecologique; ainsi que plusieurs Investisseurs publics et privés, opérateurs de banques, partenaires techniques et financiers.

Comment manager la commune de Bouaké, trouver des ressources complémentaires auprès des partenaires financiers pour booster positivement le développement local en créant de la richesse au profit des populations, c’est le but du lancement de la campagne de levée de fonds et de notation financière  qui a eu ce lundi 3 juin 2024 à travers plusieurs présentations et ateliers de formation sur  les processus de recherche de financement des projets, d’évaluation des potentialités économiques de la commune et la méthodologie de notation financière afin de rassurer les nombreux investisseurs qui frappent à la porte de Bouaké depuis l’arrivée du ministre Amadou Koné à la tête de la deuxième ville du pays.

En effet, la transparence financière, pierre angulaire de toute administration moderne et efficace , permet de renforcer la confiance du public, d’attirer des investissements et de garantir une gestion saine et responsable des ressources collectives. Ainsi, en adoptant ce processus de notation financière, Bouaké réaffirme son engagement à être une commune exemplaire, à la fois dynamique, innovante et transparente.

Redonner à Bouaké son positionnement géostratégique de 2e ville du pays, une ville attractive et prospère 

Pour le premier magistrat de la commune de Bouaké, le Ministre Amadou Koné, maire de Bouaké, l’exercice auquel lui et son équipe se prêtent aujourd’hui revêt d’une importance capitale pour la mise en œuvre de son programme quinquennal bâti autour de sa vision « Bouaké Nouveau ».  Une vision désormais partagée par tous et qui repose  sur sept (07) piliers, à savoir : La Promotion de la Bonne Gouvernance ; Le Développement économique Local de la commune ; Le Développement des infrastructures ; L’Environnement et l’Assainissement ; Le Développement socioculturel et sportif ; Le Renforcement de la sécurité Et le Développement industriel. 

Une Zone Logistique, une gare routière, une boucherie moderne, ces projets qui vont changer le visage de Bouaké 

En organisant le forum économique « Investir à Bouaké » les 25 et 26 janvier 2024, en marge de la coupe d’Afrique des nations, le maire Amadou Koné avait conçu plusieurs projets afin de concrétiser sa vision. Il s’agit essentiellement de projets prioritaires innovants et porteurs de richesses, notamment, la construction d’une plateforme Logistique, la nouvelle gare routière, la nouvelle boucherie, un abattoir moderne ect.

Si certains projets ont fait l’objet de signatures de plusieurs Mémorandum d’Entente au cours du Forum économique, à l’instar du projet de logements lancé le jeudi 30 mai 2024 dans la localité de  SESSENOUAN dans la commune de Bouaké, beaucoup attendent d’être financés. C’est bien dans le cadre de la mise en œuvre de sa  vision et de la réalisation de tous ces projets, que la mairie de Bouaké a fait recours à ce mécanisme de notation financière, avec des structures mondialement reconnues pour leur expertise en la matière, afin de l’accompagner et l’aider à réussir sa mission en tenant compte des exigences et des normes modernes de bonne gouvernance.

« Nous sommes conscients que les affaires ont besoin d’un environnement stable, propre et propice pour prospérer. Et c’est ce à quoi nous nous attelons depuis notre élection à la Mairie de Bouaké.L’objectif pour nous est de redonner à Bouaké son positionnement géostratégique passé qui lui a valu le classement de 2e ville du pays. Et d’en faire la première ville attractive des villes secondaires de l’Union économique et monétaire ouest africaine (UEMOA). Cela est possible, tout simplement parce que Bouaké est aujourd’hui une ville paisible, sûre et adossée à l’engagement du Président de la République, SEM. Alassane OUATTARA, à maintenir le pays dans la stabilité et la sécurité, avec une bonne perspective économique. Nous sommes donc dans cette dynamique », a rassuré le maire Amadou Koné. 

Il a invité  les Investisseurs publics et privés, opérateurs de banques, partenaires techniques et financiers à faire confiance aux nouvelles autorités de la ville de Bouaké et à venir y investir dans un partenariat gagnant-gagnant.AKA AOUÉLÉ salue la clairvoyance et la vision managériale du maire de BouakéEugène Aka AOUÉLÉ, Président du Conseil Économique, Social, Environnemental et Culturel, parrain de la cérémonie a salué la clairvoyance et la vision managériale du maire de Bouaké, qui depuis sa prise de fonction à la tête de cette deuxième ville du pays ne cesse de multiplier des actions qui visent  à booster positivement le développement de Bouaké pour le bonheur des populations. 

« Je suis convaincu que cette initiative marquera le début d’une nouvelle ère de prospérité pour la Commune de Bouaké. Vous avez les talents, les ressources et la détermination nécessaires pour faire de Bouaké un modèle de développement pour toute la région » a dit Aka AOUÉLÉ. Il a invité  les collectivités locales désireuses d’élargir leur capacité de générations de revenus supplémentaires à venir à école du maire de Bouaké.

Hudson Company et Bloomfield Investments s’engagent aux côtés de la mairie de Bouaké 

Dans son intervention à l’ouverture de la cérémonie,  Mme  Kadi Fadika Coulibaly, directrice générale Adjointe de HUDSON Company , expert en conseil financier, recherche de financement et montage de projets, s’est dite heureuse et fière d’accompagner la mairie de Bouaké dans sa quête de recherche de financement de ses projets.

En s’appuyant sur les mécanismes d’emprunts  obligataires sur le marché  financier international, une première dans l’espace UEMOA, pour le financement de ses deux projets, le parc Logistique  et industriel et la gare routière , la commune de Bouaké démontre ici tout son intérêt à diversifier ses sources de financement au-delà des subventions de l’état et des taxes collectées. Quant à M. Stanislas ZEZE, président Directeur Général de Bloomfield Investment Corporation, l’Agence en charge de la notation financière de la Mairie, il a relevé l’intérêt de la notation financière pour permettre  de lever des fonds en dehors des ressources de l’Etat.

Aussi a-t-il souligné, ce sont bien les projets financés qui rembourseront la dette contractée sans que cela n’ait une incidence financière sur le budget alloué au fonctionnement et aux investissements de la mairie. 

50 agents de la mairie de Bouaké et conseillers Municipaux formés

Afin d’être outillé à convaincre les investisseurs et à créer des opportunités d’investissement, une cinquantaine d’agents et conseillers Municipaux a pris part à plusieurs ateliers de formation dans l’après-midi. Les apprenants ont été instruits sur les processus de levée de fonds et d’évaluation de la mairie ainsi que la méthodologie de notation financière avec le cas pratique de la mairie de Bouaké.

Le processus de  levée de fonds

En effet, le processus de levée de fonds qui  part  de l’identification du projet à financer, à l’emprunt obligataire en passant par le bouclage financier, nécessite la bonne compréhension du projet par chaque  partie prenante, son environnement industriel, économique et contractuel. De dresser des projections financières et de structurer le montage où les risques sont partagés de manière équilibrée entre les parties prenantes et couverts ou atténués par des techniques spécifiques ou l’intervention de parties tierces. 

La notation financière

Il est de notoriété que les investisseurs, à la recherche de bonnes opportunités, ont besoin d’outils auxquels adosser leur prise de décision.Ils ont besoin, de connaitre autant les risques à prendre que le potentiel retour sur investissements attendu de ces opportunités. La notation financière fait partie de ces outils notamment sur le marché des capitaux. La notation financière est un outil qui permet de mesurer la qualité de crédit des entités notées. 

Il s’agit en somme, d’évaluer leur capacité et leur volonté de faire face à leurs obligations financières à court, moyen et long terme. Elle est d’un intérêt multiple. Elle permet de réduire l’asymétrie d’information entre les emprunteurs et les potentiels investisseurs détenteurs de capitaux (Institutions financières, fonds d’investissements, particuliers…). C’est un gage de transparence et de bonne gouvernance à laquelle elle contribue également, en mettant à la disposition des entités notées un tableau de bord d’outils pertinents. 

La notation financière est un outil innovant dont l’efficacité, pour accéder plus facilement au marché des capitaux, est démontrée depuis plus d’une centaine d’années. La note issue du processus étant le reflet de la qualité de crédit de l’entité notée, celle-ci se voit dotée d’un outil pertinent lui permettant de négocier, avec les investisseurs (banques, bailleurs de fonds…), des conditions de crédits en relation avec sa qualité de crédit. 

Sur la base de la note attribuée, les acteurs du marché financier disposent de moyen d’appréciation de leur risque d’exposition et peuvent décider de la meilleure allocation possible de leurs ressources. Enfin, les collectivités locales désireuses d’élargir leur capacité de générations de revenus supplémentaires (par des projets marchands à portée collective, par exemple) pourront s’appuyer sur l’exercice de notation.

Sercom Amadou Koné 

Plus dans Culture et société

#