Suivez sur
#
Football - Emerse Faé dans la vision de Idriss Diallo: "Il faut que la Côte d’Ivoire devienne une nation forte en Afrique"

Sports

Football – Emerse Faé dans la vision de Idriss Diallo: « Il faut que la Côte d’Ivoire devienne une nation forte en Afrique »

Dans un entretien accordé à la Communication de la FIF, le Sélectionneur national Emerse Faé dévoile les noms des personnes qui vont composer l’encadrement technique des Éléphants. Il fait aussi le bilan des deux matchs amicaux du mois de mars et revient sur la prestation des U23 et U17.

Quel bilan faites-vous des deux matchs amicaux, Côte d’Ivoire/Benin et Côte d’Ivoire/ Uruguay de la fenêtre FIFA du mois de mars 2024?

Un bilan positif même si on a démarré molo molo. 2-2 contre le Benin. On n’a pas fait un super match. Mais on a bien fini le stage avec une belle victoire contre l’Uruguay (2-1). Deux matchs, un nul et une belle victoire. On a gagné aussi un point au classement FIFA. (38e mondial et 5e africain). C’est donc une très bonne chose et on peut se projeter sur les qualifications de la Coupe du monde du mois de juin avec beaucoup d’espoir.  

Pendant cette fenêtre FIFA, des nouveaux joueurs ont marqué des points et ont montré qu’ils avaient leur mot à dire. Et des joueurs qui étaient à la CAN ont aussi montré qu’ils avaient encore faim. Donc un stage positif dans l’ensemble.

Pendant cette fenêtre les U23 et U17 ont aussi joué des matchs. Quel regard portez-vous sur leur prestation? 

On est vraiment content de ce qu’ils ont fait. Ils ont fait de bonnes performances même s’il n’y a pas eu de victoire au bout. C’est encourageant pour la suite. Par rapport à ma situation avant la CAN, avec cette double fonction d’adjoint chez les A et d’entraîneur chez les U23, c’est sûr que pour moi cette catégorie est très importante. On sait que les A de demain sont pour la plupart déjà en U23. On se doit de les faire jouer le plus souvent possible et de suivre leur évolution. 

On est aussi entré,  avec les A, dans un nouveau cycle, une nouvelle phase de notre histoire après la victoire à la CAN. Donc on va commencer petit à petit à intégrer les U23 qui sont performants en club. Nous allons suivre avec beaucoup d’attention les équipes de jeunes parce qu’il faut vraiment développer le football  ivoirien. Il faut que la Côte d’Ivoire devienne une nation forte en Afrique, pas seulement avec les A mais avec les jeunes aussi. On va travailler pour développer tout ça.

Quelle est la composition finalement de votre encadrement technique? 

Il y a Guy Demel qui est adjoint, Alain Gouamené également adjoint, en charge aussi du management  des gardiens de but, qui seront entraînés par Gérard Gnanhouan. Le marocain Samir Anba, qui sera le préparateur physique et Jeremy Antonio, l’analyste vidéo.

Lemeridien avec Sercom FIF

Plus dans Sports

#