Suivez sur
#

Femmes et Jeunesse

Finale ‘’ Danse avec SKY’’ :  Le couronnement d’une compétition de danse phygitale qui a duré 3 mois

Le jeudi 02 août dernier,  a eu lieu, à l’espace Royal Palace (Cocody-Riviera-Palmeraie), la finale de ‘’Danse avec SKY ». Étape qui marque ainsi le couronnement d’une compétition de danse phygitale qui a duré 3 mois.

Ce concours de danse a en effet opposé deux groupes de SKY GIRLS qui devaient faire preuve de cohésion et d’imagination selon la trame d’un film de sensibilisation contre le tabagisme et certaines propositions indécentes.

Notons que SKY GIRLS est un mouvement d’empowerment pour la prévention antitabac pour les jeunes filles adolescentes (13 à 17 ans) en Afrique subsaharienne.

Initiée par la Fondation Melinda et Bill Gates et pilotée par Good Business, une agence internationale spécialisée dans le changement social, la campagne existe depuis 10 ans en Afrique et est présente dans 6 pays.

Ce mouvement de soutien à l’éducation des adolescentes est représenté en Côte d’Ivoire par le Groupe Totem Expérience, agence de créativité digitale pour l’Afrique composée de deux hubs à Paris et Abidjan. A ce jour, 29 000 jeunes filles ont été touchées en milieu scolaire.

Permettre de rester soi-même, de résister aux tentations liées à l’âge et surtout de se forger une bonne éducation

Selon la cheffe projet Alya Kouamé qui fait les précisions suivantes : « Nous sommes le seul mouvement qui crée les conditions pour permettre aux jeunes filles de toucher les métiers d’avenir notamment le journalisme, la chronique et bien de métiers d’avenir.

À travers l’empowerment, nous donnons les outils nécessaires aux adolescentes pour opérer le bon choix, à ne pas être influençables vis-à-vis des vicissitudes de la société».

A la base, des études indiquent que cette frange de la population (13-17ans) est assez vulnérable. « C’est à ce stade que certaines basculent facilement dans le tabagisme par exemple », ajoute Alya.

Ainsi, l’organisation revendique une trentaine d’ambassadrices. Parmi elles, Kouassi Danielle et Ariane Kouakou. Approchées, ces dernières affirment avoir opté pour SKY GIRLS « parce que les formations reçues à travers les apartés, les Cp show (émissions en ligne animées par les filles elles-mêmes, ndlr) ainsi que les échanges virtuels, permettent de rester soi-même. De résister aux tentations liées à l’âge et surtout de se forger une bonne éducation. »

Junior Ouattara

Plus dans Femmes et Jeunesse

#