Suivez sur
#
Fête du travail 2024 : La CIE et la SODECI dans le viseur des travailleurs d’Agboville

Droits de l’Homme 

Fête du travail 2024 : La CIE et la SODECI dans le viseur des travailleurs d’Agboville

À l’instar des autres villes de la Côte d’Ivoire et du monde entier, les travailleurs du département d’Agboville, ont célébré, ce mercredi 1er mai 2024, la fête du Travail. C’est par un grand défilé des travailleurs issus des différentes couches sociales que la cérémonie a démarré, en présence du préfet de région, Sihindou Coulibaly.

Jour férié annuel célébrant les conquêtes des travailleurs, et trouvant son origine dans les combats pour la journée de huit heures, il a été l’occasion pour les responsables des principales organisations syndicales, de pointer du doigt les problèmes liés à la fourniture en eau potable et en électricité.

«Malgré la construction de nouveaux châteaux d’eau, la qualité de l’eau n’est toujours pas bonne à Agboville et nous constatons régulièrement des coupures d’eau, aussi les factures pour l’état de consommation en eau ne sont pas distribuées par la SODECI dans certaines zones depuis plus d’un an », a décrié amèrement Grégbo Élie, secrétaire régional de la centrale syndicale Humanisme.

Et au 2e secrétaire général du SYNESCI (Syndicat national des enseignants du second degré de Côte d’Ivoire) d’ajouter : « Nous subissons également des coupures fréquentes d’électricité les nuits depuis quelques mois et même les journées depuis peu avec des transformateurs de courant devenus faibles et n’arrivant plus à supporter la charge des nombreux branchements dus à l’urbanisation galopante dans la région ». C’est pourquoi, Grégbo Élie a plaidé pour l’extension du réseau électrique et le renforcement des équipements existant avec un approvisionnement constant en électricité pour le bon fonctionnement de l’administration, le bon déroulement des activités économiques, le bien-être des populations en ces temps de forte chaleur et la réduction des voies de fait liées au manque d’éclairage.

Notons que, ces 02 doléances ont été largement partagées par les autres centrales syndicales. Prenant la parole, le préfet de région, Sihindou Coulibaly s’est félicité de la qualité du système managérial inclusif, devenu une réalité à Agboville dans le cadre d’un dialogue social entre l’administration et les organisations syndicales. « Ce dispositif de communication horizontale qui contribue significativement à la réussite et à la synergie des actions menées, est bien le reflet de votre volonté commune de préserver l’image d’un Agboville nouveau. Aussi, voudrais-je saluer la forte contribution de toutes les entités qui œuvrent jour et nuit au maintien de la paix, de la cohésion sociale gage d’un climat sain, apaisé et propice au travail », a-t-il confié

L’État ivoirien est, selon le préfet du département d’Agboville, au travail pour répondre aux aspirations des populations et en particulier à celles des acteurs du monde du travail. Sur la question de l’eau potable, l’autorité préfectorale a révélé que c’est près de 57 milliards de francs CFA qui ont investis pour l’eau dans l’Agnéby-Tiassa. « Vous pouvez le constater vous-mêmes. Allez-y à Tiassalé, aujourd’hui, nous avons mis en place un nouveau système de traitement de l’eau. L’eau part depuis le N’Zi et arrive jusqu’à Oress-Krobou. Ça veut dire qu’aujourd’hui, vous avez de l’eau à Oress-Krobou, à Tiassalé, et à Sikensi. C’est plus de 10 châteaux d’eau qui ont été construits. Et c’est votre préfet qui a suivi les travaux. Donc, je parle de choses que je connais. Vous parlez de la qualité de l’eau à Agboville. C’est vrai, on a une petite difficulté. Je le reconnais, il y a quelques coupures mais aujourd’hui allez y voir.

Ici à Agboville, allez à Arrikoville, vous allez voir un château d’eau. Allez à Attobrou, vous allez voir un château d’eau. Allez à Adahou, vous allez voir un château d’eau. Allez à Grand-Yapo, vous allez voir un château d’eau. 02 stations de reprise d’eau ont été créées. Ce sont des réalités qu’on vit. De manière générale, vous avez de l’eau et de l’eau de qualité dans vos robinets. Et c’est ça la Côte d’ivoire qui avance, c’est ça la Côte d’Ivoire au travail », a démontré Sihindou Coulibaly.

« Aussi, voudrais-je vous assurer de l’engagement de Son excellence monsieur le président de la République, Alassane Ouattara et de son Gouvernement à travailler sans relâche à la satisfaction de vos besoins. C’est pourquoi, l’augmentation du pouvoir d’achat des ivoiriens, la lutte contre la vie chère et l’amélioration des conditions de vie sont ses préoccupations permanentes », a confié le préfet de région. L’autre temps fort de la célébration de la fête du Travail 2024 tenue à la place Allocodrôme d’Agboville, a été la distinction de plus d’une trentaine de travailleurs issus du public et du privé, ainsi que des élèves pour leur loyauté et abnégation au travail.

Tizié TO Bi

Correspondant régional

Plus dans Droits de l’Homme 

#