Suivez sur
#
Eugène Djue, 1ᵉʳ vice-président chargé de la stratégie et du développement, met fin à la polémique: "Tout va bien à l’UNA-FESCI"

Culture et société

Eugène Djue, 1ᵉʳ vice-président chargé de la stratégie et du développement, met fin à la polémique: « Tout va bien à l’UNA-FESCI »

L’union des anciens de la Fesci (UNA-FESCI) a organisé une conférence de presse, mardi 02 avril 2024 à Cocody 2 Plateaux les Vallons, pour présenter l’union et lancer ses activités.

La fondation Eric Taba a été le cadre choisi par l’union des anciens de la Fesci pour présenter l’UNA-FESCI et ses activités à la presse locale. Après un moment de silence radio, l’union des anciens de la Fesci a décidé de relancer ses activités. 

À savoir reprendre l’installation des organes non pourvus tels que les délégations et les coordinations ; exhorter les ex-Fescistes à s’adhérer puis à payer leurs cotisations et relancer les adhésions et cotisations mensuelles ; remobiliser les membres adhérents en les exhortant à plus d’actions et continuer à jouer son rôle de structure de facilitation, d’appui et de soutien à la FESCI.

« Tout va bien à l’UNA-FESCI. Quand nous avons créé la Fesci, c’est sur la base de la démocratie et notre fonctionnement est démocratique. Aujourd’hui, tout ce que tu entends, il faut considérer comme l’expression de la vitalité de la démocratie à l’intérieur du mouvement », a déclaré Eugène Djue, 1ᵉʳ vice-président, chargé de la stratégie et du développement.

Selon lui, l’UNA-FESCI organisera un Assemblée générale en juin prochain et une convention de renouvellement des instances en novembre. Au niveau de ses activités, l’UNA-FESCI se donne les moyens pour encadrer l’actuelle Fesci et améliorer l’image de la Fesci.

« La Fesci actuelle a besoin d’être encadrée et c’est l’une des motivations de la catégorie de l’UNA-FESCI. L’UNA-FESCI, ce sont les anciens de la Fesci. Nous avons tous fait la Fesci et nous connaissons les difficultés de la gestion de la Fesci », a-t-il mentionné.

Avant d’ajouter : « La Fesci a un bilan qui nous retombe là-dessus, les aspects négatifs nous sont attribués et chaque jour, on nous interpelle. En créant ce mouvement, notre objectif, c’est de venir travailler et d’améliorer l’image de la Fesci actuelle ».

Quant aux membres de l’UNA-FESCI, il leur est demandé de s’impliquer davantage dans les activités initiées, payer leurs droits d’adhésion et les cotisations pour faire vivre l’association, bannir l’hypocrisie, la jalousie et la méchanceté dans les rapports entre Una-fescistes, pratiquer la vraie solidarité entre Una-fescistes et cultiver l’amour vrai par l’entente, l’union, la fraternité, l’entraide et la solidarité entre Una-fescistes.

Charles Béni

Plus dans Culture et société

#