Suivez sur
#
Emerse Faé perd près d'un milliard de FCFA dans une affaire: Ce qu'il s'est passé

Droits de l’Homme 

Emerse Faé perd près d’un milliard de FCFA dans une affaire: Ce qu’il s’est passé

Récent vainqueur de la Coupe d’Afrique des Nations à la tête de la sélection de la Côte d’Ivoire, Emerse Faé réclamait plus de 1,3 million d’euros, environ 860 000 000 de FCFA à ses conseillers dans le cadre d’investissements réalisés il y a une vingtaine d’années.

L’entraîneur champion d’Afrique avec la Côte d’Ivoire vient de perdre le procès qu’il avait intenté à sa banque conseil en gestion de patrimoine. Emerse Faé l’accusait de lui avoir fait réaliser, entre 2003 et 2005, des investissements pour 1,3 million d’euros sans l’avoir informé des risques de non-remboursement du crédit en cas de cessation de carrière.

Or, touché par des phlébites à répétition, le footballeur avait dû quitter prématurément les terrains, en février 2012, à l’âge de 28 ans. Le joueur s’était donc retrouvé à devoir rembourser d’importantes traites, avec des revenus bien moindres. 

En 2016, il se décide à assigner ses conseillers bancaires, considérant qu’ils avaient manqué à leur devoir d’information et d’alerte, en s’abstenant notamment de lui conseiller une assurance emprunteur garantissant le risque de cessation prématurée de sa carrière.

Dans un arrêt rendu le 2 février, les juges de la cour d’appel ont considéré que ses conseillers bancaires se devaient d’éclairer l’ancien footballeur sur les risques d’un non-remboursement de son emprunt et auraient dû attirer son attention sur les limites de l’assurance proposée (qui se cantonnait au décès ou à la perte d’autonomie). 

Selon les magistrats, le joueur savait cependant que sa carrière serait courte, « lui procurant de très hauts revenus sur une période réduite », l’incitant ainsi à « se constituer un patrimoine afin de compenser le moment venu [sa] baisse de revenus ». Lire la suite sur lequipe.fr

Plus dans Droits de l’Homme 

#