Suivez sur
#
Eaux et Forêts: L'inspection générale présente la cartographie des risques 

Environnement

Eaux et Forêts: L’inspection générale présente la cartographie des risques 

Le ministre des Eaux et Forêts, Laurent Tchagba a présidé, le mardi 16 avril 2024 au 22e étage de l’immeuble Postel 2001, une réunion de restitution de la participation de l’Inspection générale à une formation organisée par l’Inspection générale d’État(IGE) en Décembre 2023 sur l’élaboration de la cartographie, du plan de mitigation et du plan d’audit basés sur le risque.

Pour rappel, cette formation qui était en direction des responsables de programme et des acteurs chargés du contrôle a vu la participation de 05 ministères dont le ministère de l’Intérieur et de la Sécurité, le ministère des Ressources animales et Halieutiques, le ministère de l’Enseignement technique, de la Formation professionnelle et de l’Apprentissage, le ministère des Mines, du Pétrole et de l’Énergie et celui des Eaux et Forêts. 

La présentation faite par l’inspecteur technique, le colonel Kouadio Faustin, sous la supervision de l’inspecteur général, le colonel major Aké Abroba Jérôme, a permis de comprendre que le risque est un évènement incertain dont la survenance empêche l’atteinte de l’objectif que l’on s’est fixé. 

Aussi, se gère-t-il par les mesures de mitigation, définies comme étant l’ensemble des dispositions prises pour empêcher, atténuer ou réduire l’impact du risque en cas de survenance. La cartographie des risques, selon le ministère des Eaux et Forêts, est donc un outil moderne de gestion efficace et performante de toute entreprise. 

Elle conduit à l’implémentation de bonnes pratiques de gouvernance dans l’administration. À l’issue de la séance de restitution, le ministre Laurent Tchagba satisfait a recommandé à l’Inspection générale du ministère dont-il a la charge, d’organiser en interne, la formation de l’ensemble des pesponsables de programmes et  d’unités opérationnelles sur cette nouvelle thématique.

Le ministère des Eaux et Forêts soucieux de la performance de ses services en matière de Gouvernance, s’est doté en 2019 d’un rapport risque secteur eaux et forêts, réalisé par l’agence de notation Bloomfield Investment Corporation. Ce rapport constitue la première composante de l’Indice de Gouvernance du ministère. 

En effet, l’étude exhaustive, identifie les risques liés au secteur des eaux et forêts. De façon spécifique, elle met en exergue les atouts et faiblesses relatifs à la gestion et au fonctionnement du secteur et évalue leur impact sur l’ensemble des activités. 

Tizié TO Bi 

Correspondant régional

Plus dans Environnement

#