Suivez sur
#
77e Assemblée mondiale de la santé : Pierre Dimba partage l’expérience de la Côte d’Ivoire aux 194 pays membres

Santé

Depuis Genève en Suisse, Pierre Dimba: « La santé a été érigée en priorité dans le programme de la Côte d’Ivoire Solidaire du président Ouattara »

Le ministre de la Santé, de l’Hygiène publique et de la Couverture maladie universelle, Pierre N’Gou Dimba, a partagé, mardi 28 mai 2024, dans une déclaration, l’expérience de la Côte d’Ivoire en matière de santé sous le leadership du président Alassane Ouattara. Chef de la délégation ivoirienne à la 77e Assemblée mondiale de la santé qui se tient depuis lundi 27 mai, à Genève en Suisse autour du thème : « Un monde mobilisé pour la santé, la santé pour tout le monde ». 

Intervenant à la tribune de cette rencontre qui réunit les 194 pays membres de l’Organisation mondiale de la santé(OMS), 24 heures après la cérémonie d’ouverture, Pierre Dimba a réaffirmé l’engagement de la Côte d’Ivoire, à œuvrer à la mise en place d’un système de santé robuste, efficace et au service des populations sans exclusive, les stratégies pour y parvenir et les premières retombées de sa mise en œuvre. 

Pour le premier responsable de la santé des Ivoiriens, le thème de la 77e Assemblée mondiale cadre bien avec la politique de santé mise en place par le président de la République, Alassane Ouattara : celle de bâtir un système de santé performant, résilient et efficace pour soutenir la croissance et le développement durable du pays. Pour atteindre ses objectifs, le pays, selon Pierre Dimba, s’est doté d’un Plan national de développement sanitaire 2021-2025 en vue de renforcer l’inclusion, la solidarité nationale et l’action sociale. 

C’est pourquoi, au niveau de la gouvernance, un point d’honneur est mis sur l’augmentation progressive des ressources humaines et du budget alloué au secteur de la santé. En matière d’accessibilité géographique et financière, le pays œuvre à la mise en place de pôles régionaux d’excellence en vue d’améliorer l’efficacité et la performance des établissements sanitaires; au renforcement des établissements de santé de premier contact et au développement de la santé communautaire pour rapprocher les soins de santé primaire des populations. 

À cela, il faut ajouter la généralisation de la Couverture maladie universelle(CMU). « La santé a été érigée en priorité dans le programme de la Côte d’Ivoire Solidaire du Gouvernement sous le leadership du président de la République », a soutenu le ministre de la Santé, avant de révéler que ces différentes actions ont permis à la Côte d’Ivoire d’obtenir des résultats probants à mi-parcours. 

Il s’agit entre autres de la baisse de la prévalence à l’infection au VIH qui est passé de 4,7% en 2010 à 1,82 % en 2023 ; du taux de succès thérapeutique de 87% pour les nouveaux cas et rechutes de tuberculose, toutes formes en 2022 et de la réduction du taux de mortalité lié au paludisme, passé de 11 pour 100 000 habitants en 2018 à moins de 5 pour 100 000 habitants en 2023. Aussi, faut-il ajouter la baisse du taux de mortalité maternelle de moitié; le taux de l’allaitement maternel exclusif qui a triplé de 2012 à 2021 et le succès du plan de riposte contre la covid-19.

Tizié TO Bi

Lemeridien avec Sercom  

Plus dans Santé

#