Suivez sur
#
Danané: Les villages de Flampleu et Monleu s'engagent sur la voie du développement

Culture et société

Danané: Les villages de Flampleu et Monleu s’engagent sur la voie du développement

Les populations et cadres des villages de Flampleu et Monleu dans la sous-préfecture de Mahapleu (département de Danané), se sont retrouvés le Samedi 30 Mars 2024 à Flampleu, pour célébrer le développement. C’était en présence du représentant du député Kegban Kegban Bernard, du sous directeur des soldes ivoiriennes, des mutuelles sœurs et d’une pléthore de cadres et têtes couronnées.

L’événement s’est déroulé à l’occasion de la 7ème édition de Sêgla Pâques. Une édition particulière car marquée par une double cérémonie : l’investiture du président de la mutuelle générale de Flampleu et Monleu (Mugflam) et l’intronisation du chef de village de Flampleu.

Dans on discours d’ouverture, le président du comité d’organisation, a défini le vocable  «Sêgla Pâque» comme étant la Pâque du développement. « Sêgla Pâque est l’occasion idéale pour les jeunes de Flampleu et Monleu d’apporter leur contribution au développement via la grande mutuelle de développement Mugflam. Cette année, ce sont au total 6 logements pour enseignants qui sont en cours de réalisation», a-t-il indiqué.

Avant de procéder à l’investiture du président de la Mugflam Gouet Eugène, le sous-préfet de Mahapleu a tenu à lui rendre hommage : «Votre désignation par les cadres de Flampleu et Monleu est la preuve qu’obstinément, vous êtes au-devant des choses, vous ne passez pas par quatre chemins pour faire prévaloir le bien-être et le développement du village», a-t-il dit.

A son tour, le  président investi Gouet Eugène a exprimé sa reconnaissance à tous. Puis il a fait l’historique de son organisation et donné les perspectives. « La Mugflam a été portée sur les fonts baptismaux le 28 Octobre 1988 à la Bibliothèque nationale à Abidjan.(…) J’inscris mon mandat dans la poursuite de cette dynamique de développement tel qu’amorcé par mes prédécesseurs. Dans le domaine de l’éducation, nous comptons construire de nouvelles salles de classe. L’ouverture des voies et l’extension des deux villages, constituent notre priorité» a-t-il indiqué avant de lancer un appel à l’union de tous les fils et filles de Flampleu et Monleu. 

L’intronisation du nouveau chef du village Flampleu s’est faite par le chef de terre de Flampleu, le chef intérimaire et le chef de tribu. Désormais aux commandes, le nouveau chef Kassieu Oulaï s’est vu honoré par ses sujets. Devant la mobilisation, le sous-préfet de Mahapleu a félicité les populations de Flampleu qui ont désigné leur chef par consensus, sans y être forcées et sans conflits préalables.

Il a souhaité qu’une telle ambiance se perpétue pour permettre au nouvel auxiliaire de l’administration de conduire dans la quiétude, Flampleu à son développement. Le nouveau chef de Flampleu, Kassieu Oulaï, est ingénieur commercial. Il a été plébiscité à l’unanimité par toutes les familles à la suite d’une consultation populaire.

Il a solennellement reçu son arrêté de nomination. « Nous voulons offrir toutes les commodités aux Ong et organismes de développement afin qu’ils réalisent leurs projets qu’ils pourront déployer dans les  communautés. Nous voudrions devenir les pépinières des partenaires au développement» a-t-il souhaité.

Doueu Ouehi Bruno, Vice-président du conseil régional, s’est réjoui de cette double cérémonie. Il a salué la transmission pacifique du pouvoir traditionnel. Toutefois il a mis en garde contre toute manipulation des hommes politiques dont les chefs de village sont régulièrement l’objet. Il a également dit être porteur d’un message de paix et de cohésion sociale de Mabri Toikeusse, président du conseil régional.  

Une correspondance de Sony WAGONDA

Plus dans Culture et société

#