Suivez sur
#

Culture et société

Daloa: Les bienfaits de l’allaitement maternel expliqués aux populations

La salle de réunion de la direction départementale de santé de Daloa a abrité une sensibilisation des acteurs communautaires et administratifs sur la pratique optimale de l’allaitement autour du thème : « Mobilisation communautaire et sensibilisation sur la pratique optimale de l’allaitement ».

À l’endroit des autorités administratives, coutumières, religieuses, des leaders communautaires, des associations de Jeunesses et féminines, cette sensibilisation qui a été initiée par le programme national de Nutrition a été l’occasion d’outiller et de mettre en mission ces leaders d’opinions pour renforcer la promotion de l’allaitement optimal pour assurer un développement harmonieux du nourrisson et du jeune enfant.

Relevant qu’en Côte d’Ivoire, le taux d’allaitement inclusif est de 34% (EDS 2021), supérieur à celui de 2016 qui était de 23,6% (MICS 2016), avec 16,4% (EDS 2021) pour le Haut-Sassandra, Ohouo Ulrich, Chargé de Communication au Programme National de Nutrition a fait savoir que ce taux reste encore faible en comparaison à l’objectif du plan national multisectoriel de nutrition (PNMN) qui est d’atteindre au moins 72% de taux d’allaitement exclusif d’ici 2025.

Il a expliqué par la suite que la réussite de l’allaitement par la femme est un objectif dont l’atteinte nécessite la participation de chaque personne, de la famille, de la collectivité, du système de santé et de la société.

« Il faut à ce sujet, informer les communautés sur leur rôle dans le renforcement et le soutien à l’allaitement maternel ; présenter l’allaitement maternel comme faisant partie de la bonne nutrition, de la sécurité alimentaire et de la réduction des inégalités ; engager les acteurs et les organisations dans le soutien à l’allaitement maternel », a-t-il dit. 

Relevant les bienfaits de l’allaitement, il a dit que l’allaitement exclusif pratiqué au cours des six premiers mois réduit 12 % à 15 % le taux de décès chez les enfants de moins de cinq ans dans les pays en développement. 

Selon lui, l’allaitement a des avantages sanitaires et socioéconomiques pour les nouveaux-nés, les nourrissons, les jeunes enfants, les mères, les familles et les Nations. 

« Le lait maternel constitue au cours des deux premières années de vie (1000 jours) , une alimentation idéale pour la croissance saine et le développement physique et psychologique du nourrisson. Il réduit les dépenses du ménage, augmente le capital économique et humain avec les enfants en bonne santé…» , a-t-il ajouté. 

Il a mis en mission les leaders d’opinions à sensibiliser les femmes, les familles et les communautés sur les bienfaits de l’allaitement et les éduquer à la pratique de l’allaitement exclusif. 

Après cette cette sensibilisation, la délégation du programme national de Nutrition s’est rendue à la maternité de l’hôpital général de Daloa afin d’échanger avec les responsables de la structure et les prestataires de soins impliqués dans la mise en œuvre des activités de nutrition, le circuit de l’offre de service de nutrition en général et de l’Alimentation de Nutrition et du Jeune Enfant (ANJE). 

Cette visite à permis d’échanger sur les difficultés rencontrées auxquelles des propositions de solutions et d’amélioration seront apportées. 

Des entretiens avec des mères en suite de couches et des femmes enceintes aux sorties de cette visite à permis de recueillir leur témoignage et leur niveau de satisfaction sur les services de l’ANJE offerts où les femmes d’être informées sur les avantages de l’allaitement exclusif et de bénéficier de soutien pour allaiter

Notons que cette rencontre a vu la présence du Sous-Préfet central de Daloa qui a engagé les participants à être les relais dans leurs communautés.

Plus dans Culture et société

#