Suivez sur
#
Côte d'Ivoire: Le ministre Laurent Tchagba plaide auprès de la Fondation mondiale de cacao dans la lutte contre la déforestation

Environnement

Côte d’Ivoire: Le ministre Laurent Tchagba plaide auprès de la Fondation mondiale de cacao dans la lutte contre la déforestation

Le ministre des Eaux et Forêts, Laurent Tchagba a reçu en audience, le jeudi 21 mars 2024, au 22e étage de l’immeuble Postel 2001 à Abidjan, Peter Koegler, vice-président de la Fondation mondiale du cacao (WCF) à la tête d’une délégation.

La WCF regroupe en son sein une trentaine d’entreprises du secteur du cacao et est l’un des principaux acteurs dans la mise en œuvre de cette l’Initiative cacao et forêts(ICF). Cette audience, selon le ministère, était une visite de courtoisie au cours de laquelle Peter Koegler a échangé sur les priorités majeures actuelles de l’ICF.

Il a, par ailleurs, indiqué que son organisation travaille au renforcement du partenariat avec la Côte d’Ivoire dans une stratégie commune. Pour le vice-président, il était nécessaire pour son organisation de venir rencontrer le ministre Laurent Tchagba afin d’amorcer l’établissement des bases d’une nouvelle dynamique. « Nous allons continuer de discuter des modalités de renforcement de notre coopération », a assuré Peter Koegler.

Pour sa part, Laurent Tchagba a réaffirmé sa disponibilité à accompagner la Fondation mondiale du cacao dans l’atteinte de ses objectifs pour le bien-être de ce partenariat public-privé. « L’Initiative cacao et forêts est un instrument important pour nous, nous devons lui assurer une bonne gouvernance pour engager la lutte contre la déforestation qui a plusieurs facettes. L’ICF est un pan de cette facette. Que la Fondation mondiale du cacao s’engage à nos côtés pour renforcer la gouvernance », a insisté le premier responsable de l’administration forestière ivoirienne, avant de plaider pour la mise en place un cadre formel de gouvernance à travers des projets concrets sur le terrain.

Pour rappel, la vision de la WCF est d’être le catalyseur d’un secteur du cacao prospère et équitable, qui collabore à l’amélioration des revenus des agriculteurs, à l’inversion de la déforestation et à la lutte contre le travail des enfants.

Lancée en 2017, l’Initiative cacao et forêts est un engagement actif des principaux pays producteurs de cacao, notamment la Côte d’ivoire et le Ghana, ainsi que les grandes entreprises de cacao et de chocolat. Et ce, en vue de mettre fin à la déforestation et à restaurer le couvert forestier.

Tizié TO Bi

Correspondant régional

Plus dans Environnement

#