Suivez sur
#
La région de l’Agnéby-Tiassa se dote d’un plan régional de développement sanitaire 2024-2026 de plus de 140 milliards FCFA

Culture et société

Côte d’Ivoire : La région de l’Agnéby-Tiassa se dote d’un plan régional de développement sanitaire 2024-2026 de plus de 140 milliards FCFA

Apporter des réponses efficaces aux défis sanitaires auxquels la région de l’Agnéby-Tiassa est confrontée. Telle est la volonté de la direction régionale de la Santé, de l’Hygiène publique et de la Couverture maladie universelle, qui s’est dotée, le mercredi 05 juin 2024, d’un Plan régional de développement sanitaire(PRDS) 2024-2026 d’un montant de plus de 140 milliards FCFA. Cela, en collaboration avec le Conseil régional, les Conseils municipaux et avec l’appui technique et financier de partenaires.

« Nous nous sommes rapprochés du président du Conseil régional, Pierre Dimba, qui est par ailleurs ministre de la Santé, qui nous a partagé sa vision en matière de santé des populations dans les 3 années à venir. Aussi, avons-nous travaillé avec les entités décentralisées, que sont les mairies de la région, les autorités administratives et coutumières, les ONG, les associations, ainsi que les responsables de structures sanitaires pour recueillir leurs besoins. C’est donc à l’issue de ce travail que nous avons retenus 550 activités dans ce plan budgétisé à plus de 140 milliards FCFA », a confié le directeur régional la Santé, de l’Hygiène publique et de la Couverture maladie universelle, Dr Djê Koffi Hyacinthe.

Sur la question du financement du PRDS triennal, il s’est voulu rassurant : « Nous avons fait ce plan avec le président du Conseil régional, qui est le ministre de la Santé. La construction du nouveau centre hôpital régional(CHR) d’Agboville d’un coût de 80 milliards FCFA, a déjà obtenu le financement grâce au ministre Pierre Dimba. Il y a également d’énormes travaux d’érection des CSU (centres de santé urbain) d’Azaguié, de Rubino et de N’Douci en hôpitaux généraux pour un coût avoisinant 15 milliards FCFA. Et ce financement-là est déjà acquis. Vous voyez qu’au moment où je vous parle il y a près de 100 milliards FCFA mobilisés. Le reste va concerner les autres entités, les partenaires et les financements de l’État. Et donc, c’est tous ces éléments-là qui nous donnent l’assurance que nous allons pouvoir mobiliser les moyens pour exécuter le PRDS ».

La région de l’Agnéby-Tiassa comprend les départements de Tiassalé, de Sikensi, de Taabo et d’Agboville, avec 07 communes. Une action fortement saluée par le directeur général adjoint de la Santé, chargé de l’hygiène publique, Dr Koné Atioumounan Blaise. « Je voudrais féliciter la région de l’Agnéby-Tiassa à travers le directeur régional de la Santé, le Conseil régional et les collectivités qui ont bien voulu s’associer au ministère de la Santé, de l’Hygiène publique et de la Couverture maladie universelle pour avoir ce document important qui est le Plan régional de développement sanitaire.

L’Agnéby-Tiassa est la première région à entamer ce processus et nous espérons que d’autres régions sanitaires vont lui emboîter le pas afin que le Plan national de développement sanitaire(PNDS), qui est la déclinaison du Plan national de développement (PND) soit une réalité au niveau des régions. Ce sont ces différents plans qui orientent les actions non seulement du ministère de la Santé et du Gouvernement tout entier. C’est donc un sentiment de fierté et joie pour moi d’avoir participé à la validation de ce document, qui pour nous est un élément capital dans l’atteintes des objectifs du ministère de la Santé dans la région de l’Agnéby-Tiassa », s’est réjoui le représentant du directeur général de la Santé, prof. Mamadou Samba, à l’issue de l’atelier tenue à Agboville.

Présidant la cérémonie, le préfet de Taabo, André Martin Kakou, représentant le préfet de région, Sihindou Coulibaly, s’est félicité de la qualité du travail abattu par l’ensemble des parties prenantes. « Nous pensons qu’à ce stade, l’objectif est atteint : celui de disposer d’un Plan régional de développement sanitaire comme boussole, instrument de prise de décisions et comme instrument de travail pour l’ensemble des acteurs du système sanitaire de la région de l’Agnéby-Tiassa. Désormais, l’Agnéby-Tiassa peut se féliciter de disposer d’un Plan régional de développement sanitaire opérationnel. Avec ce document, les acteurs du système sanitaire peuvent faire des plaidoyers auprès des décideurs publics mais également auprès des partenaires en vue de disposer de moyens financiers et de matériels adéquats pour le développement de notre système sanitaire », a-t-il souligné, avant de préciser que ce document s’impose à l’ensemble des acteurs du système sanitaire mais également aux décideurs publics.

« Je demande donc à chacun de vous, de s’approprier ce document qui vous permettra de dérouler des stratégies et les actions à mettre en œuvre parce que la question sanitaire est transversale. C’est ensemble que nous pouvons parvenir à un développement sanitaire efficace parce que la santé, c’est l’affaire de tous », a exhorté André Martin Kakou, qui avait à ses côtés la 3e adjointe au maire d’Agboville, Gnaly Patricia Clarisse.

Tizié TO Bi

Correspondant régional

Plus dans Culture et société

#