Suivez sur
#
Côte d'Ivoire: Incarcéré à l'état-major général, un militaire meurt subitement; ce qui s'est réellement passé

Droits de l’Homme 

Côte d’Ivoire: Incarcéré à l’état-major général, un militaire meurt subitement; ce qui s’est réellement passé

Le Capitaine NIAMIEN Kouakou Armand, immatriculé 001 93 22043, affecté au Groupement Ministériel des Moyens Généraux, est décédé subitement ce vendredi 19 janvier. 

Le militaire avait été incarcéré à la garnison, à l’état-major général, selon le règlement militaire, la veille pour non-respect des consignes militaires.

Selon les rapports préliminaires, le Capitaine NIAMIEN a exprimé le besoin de se rendre à l’infirmerie dans la matinée de ce vendredi. C’est en chemin qu’il a été victime d’un malaise. 

Malgré les efforts pour le sauver, son décès est survenu pendant son transfert vers l’Hôpital Militaire d’Abidjan (HMA). Les premières observations laissent à penser que la cause serait un accident vasculaire cérébral (AVC).

La famille du défunt, après avoir été informée de la triste nouvelle, s’est rendue sur les lieux pour constater le décès. Elle a ensuite demandé à ce que le corps soit transféré aux services de pompes funèbres d’IVOSEP. 

Contrairement aux rumeurs circulant concernant un acte de torture distillées par les officines proches de Guillaume Soro, il n’en est rien. Nos sincères condoléances à la famille éplorée. 

Yacouba DOUMBIA 

Journaliste / Observateur averti

Plus dans Droits de l’Homme 

#