Suivez sur
#

Droits de l’Homme 

Condamnée par la justice, la chanteuse Nayanka Bell veut rencontrer le Président Ouattara 

La chanteuse ivoirienne Nayanka Bell est en grande difficulté.  En effet, l’auteure du titre à succès  »Iwassado » a été condamnée à 3 ans de prison ferme dans une affaire de litige foncier à Agboville. Elle a également été sommée de payer des millions de Fcfa à deux individus dont elle aurait détruit les plantations. 

L’information a été dévoilée par l’artiste elle-même, via une publication sur sa page Facebook, ce dimanche 16 juillet 2023.

«Triste triste. Je viens d’être condamnée à 3 ans de prison ferme et des millions de francs Cfa de dommages et intérêts à payer à deux individus qui se réclament propriétaires sur mes terres. Je serais située sur le coût du montant bientôt. Je suis accusée d’avoir participé personnellement ou d’avoir commandité la destruction de plantations appartenant à autrui. Plantations que nous n’avons jamais vues. Ces personnes sont une vingtaine d’individus que j’ai mainte fois dénoncées à la justice pour troubles de jouissances et dévastations de nos plantations. Affaire à suivre », a-t-elle annoncé. 

Affirmant être victime d’une cabale juridique,  la chanteuse souhaite ardemment se confier au président Alassane Ouattara. 

« Fort de penser qu’il y’a des gens qui s’amusent avec la vie d’autrui en toute impunité. Et la cabale juridique continue. Je fais appel à son excellence Monsieur le président de la République. Juge suprême de la nation. Qu’il accepte de m’accorder une audience. Vous qui le connaissez, vous qui êtes proches de lui, si vous avez la possibilité de lui adresser mon message. Dites lui que j’ai besoin de lui parler. Il me l’avait promis au pied de mon lit à la Pisam en 2009 où j’étais Hospitalisée », a-t-elle indiqué dans un autre message posté sur sa page Facebook.

Plus dans Droits de l’Homme 

#