Suivez sur
#
Claver-Fabius Savié Essoh (directeur du CHR d'Agboville) salue la politique d’autosuffisance en produits sanguins initiée par le ministre Pierre Dimba

Santé

Claver-Fabius Savié Essoh (directeur du CHR d’Agboville) salue la politique d’autosuffisance en produits sanguins initiée par le ministre Pierre Dimba

Venu participer à la 5e édition des Samedis de la solidarité tenue le samedi 24 février 2024, à la préfecture d’Agboville, Claver-Fabius Savié Essoh, directeur du Centre hospitalier régional(CHR) d’Agboville, a révélé à la presse que les besoins en produits sanguins au sein de la structure dont il a la charge, sont satisfaisants. 

« Si nous nous référons aux derniers chiffres obtenus, lors de notre bilan 2023, le besoin annuel en produits sanguins, est un peu plus de 2 000 poches en termes de besoin. Le premier gros consommateur au niveau du CHR d’Agboville, est le service de Pédiatrie qui vient très loin devant le service de Médecine. Et, bien évidemment les services de Gynécologie-Obstétrique et la Chirurgie se partagent la 3e place », a-t-il confié, à l’issue de son don de sang. 

Le nombre de poches de sang collecté, a connu une nette amélioration, selon l’administrateur des services financiers, avec la politique d’autosuffisance en produits sanguins, initiée en 2022 par le ministre de la Santé, de l’Hygiène publique et de la Couverture maladie universelle, Dimba N’Gou Pierre. 

« Le coût de la poche de sang fixé à 3000 FCFA avec tous les moyens déployés, la démultiplication des collectes mobiles de sang partout et surtout les campagnes de sensibilisation à grande échelle sous le contrôle du District sanitaire d’Agboville, ont permis au sang d’être disponible au niveau de l’Antenne de transfusion sanguine d’Agboville. 

Il arrive des fois où nous nous retrouvons dans des situations où il y a plus de disponibilité d’un groupe particulier mais dans l’ensemble, nous avons toujours le sang disponible », s’est réjoui Claver-Fabius Savié Essoh, avant de saisir l’occasion pour appeler les populations à manifester leur élan générosité à l’endroit des malades.

« Nous sommes venus participer à cette opération parce que c’est avant tout un acte citoyen. Surtout, pour nous qui sommes dans le domaine de la santé, nous savons que c’est un acte qui participe fortement à sauver des vies. Et, pour quelqu’un qui est à la tête d’un établissement sanitaire qui voit régulièrement des parents de malades dans la détresse pour manque de sang, cela vous pousse à donner l’exemple. Notre exemple d’aujourd’hui vise donc à inciter, à encourager toutes les populations à s’en inspirer en fréquentant régulièrement l’Antenne de transfusion sanguine d’Agboville », a lancé le directeur du CHR d’Agboville.

L’opération d’Agboville, pour rappel, a permis au Centre national de transfusion sanguine(CNTS) d’obtenir près de 1000 poches de sang.

Tizié TO Bi

Correspondant régional

Plus dans Santé

#