Suivez sur
#
CAN 2023: La déroute inouïe des Éléphants de Côte d'Ivoire, pourquoi Idriss Diallo doit démissionner de la Fédération ivoirienne de football

Sports

CAN 2023: La déroute inouïe des Éléphants de Côte d’Ivoire, pourquoi Idriss Diallo doit démissionner de la Fédération ivoirienne de football

Honte ! Encore une fois, la déroute inouïe des Éléphants de Côte d’Ivoire, subissant une défaite cinglante de 4-0 contre la Guinée Équatoriale devant notre public, représente un désastre sportif d’une ampleur catastrophique. 

Face à cette débâcle retentissante, il est impératif que le président de la Fédération démissionne sans délai. Cependant, dans notre contexte, il semble que la honte dans la gestion de la chose publique soit devenue une norme. La désignation même de l’entraîneur Jean-Louis Gasset, qui avait suscité beaucoup de controverses à l’époque, incarne le point de départ de ce cauchemar. 

Son manque de renommée et d’expérience révèle une décision émanant d’une logique qui échappe à toute compréhension rationnelle. Dans un contexte où des figures chevronnées comme José Mourinho ou Hervé Renard étaient disponibles, la préférence pour Gasset, demeure incompréhensible. 

C’est un acte de négligence déconcertant que le président de la Fédération devra désormais assumer. Au-delà du désastre sur le terrain, la mauvaise gestion de la Fédération ivoirienne de football est à blâmer, avec des pratiques douteuses allant du copinage à la corruption à différents niveaux, notamment dans la sélection des joueurs. 

Des rumeurs persistantes à ce sujet nécessitent une enquête approfondie et une clarification. Les conséquences de ces agissements délictueux ont atteint leur point culminant avec cette honte nationale. 

La crédibilité de la Fédération est ébranlée, et la confiance du public est sérieusement entamée. Même si par miracle notre pays parvenait à obtenir la 3ème place, il est évident que nous connaîtrons les mêmes résultats décevants.

« Pour redresser la barre, il est impératif de solliciter la démission immédiate du président de la Fédération »

Ce n’est pas seulement la défaite sur le terrain. En remportant la « coupe de l’organisation » avec des installations impeccables, la Côte d’Ivoire finit par une performance honteuse sur le tapis vert du jeu. 

On nous a annoncé des dépenses colossales pour l’organisation, avec un entraîneur incompétent payé à prix d’or pour diriger une équipe semblable à un troupeau d’agneaux. Cette réalité souligne la nécessité urgente d’une refonte complète du système footballistique ivoirien.

Pour redresser la barre, il est impératif de solliciter la démission immédiate du président de la Fédération et d’initier des réformes structurelles. Cela inclut une refonte du processus de sélection des entraîneurs, en favorisant des figures ayant fait leurs preuves et possédant une expérience avérée. 

Une transparence accrue dans la gestion financière de la Fédération est également cruciale pour restaurer la confiance. De plus, la mise en place d’un plan de développement à long terme, axé sur la formation des jeunes talents et la modernisation des infrastructures, est essentielle pour assurer la pérennité du football ivoirien. 

Ce n’est qu’à travers ces réformes substantielles que la Côte d’Ivoire pourra émerger de cette crise comme une force footballistique véritablement redoutable.

Ahouman Gaël Lakpa,

Citoyen Ivoirien,

Auteur-Écrivain

Poète, Romancier et Dramaturge,

Analyste Sociopolitique.

Plus dans Sports

#