Suivez sur
#
CAN 2023 - Jean-Louis Gasset raconte ses derniers moments à Abidjan après les deux défaites des Éléphants; ce qu'il dit de Idriss DIALLO et Emerse FAÉ

Sports

CAN 2023 – Jean-Louis Gasset raconte ses derniers moments à Abidjan après les deux défaites des Éléphants; ce qu’il dit de Idriss DIALLO et Emerse FAÉ

Limogé de son poste d’entraîneur des Éléphants footballeurs de Côte d’Ivoire suite à la défaite contre la Guinée Équatoriale, comptant pour les phases de poules de la CAN 2023, le sélectionneur Jean-Louis Gasset est revenu sur les événements ayant conduit à son départ et se prononce sur la finale qui opposera, dimanche, la Côte d’Ivoire au Nigéria. 

Dans un entretien accordé au Journal français L’Équipe, Jean-Louis Gasset revient sur les circonstances de son départ de la tête de l’équipe nationale ivoirienne de football. 

« Après les 4-0 contre la GUINÉE Équatoriale, on était dans un vestiaire dévasté avec des affrontements à l’extérieur du stade. Je voyais les joueurs sur leurs portables pour prendre des nouvelles de leurs familles. Ils avaient peur. Il ne faut plus jamais revivre ça ! On était au bord d’une catastrophe, franchement. J’entraîne depuis 35 ans et c’est la première démission, mais vu ce qu’il se passait… Qu’on me dise que je suis NUL, je suis VIEUX, tu n’as jamais entraîné en Afrique, d’accord, mais là, ça prenait une tournure dramatique », s’est inquiété le désormais ex entraîneur des Éléphants de Côte d’Ivoire. 

« IDRISS DIALLO est un type formidable, courageux »

« Quand j’ai remis ma démission à IDRISS DIALLO, il m’a demandé une nuit de réflexion. Mais c’était la meilleure solution. IDRISS DIALLO est un type formidable, courageux.

C’était la seule chose à faire pour sortir de ces ondes négatives. Mais il fallait ensuite que la personne qui prenne ma place tape fort et EMERSE FAÉ a fait un sans faute. Il a fait des choix forts. BRAVO. Et ça s’est passé à merveille avec lui, EMERSE FAÉ a été utile tout au long du parcours », poursuit Jean-Louis Gasset.

Se prononçant sur la finale qui opposera, dimanche, la Côte d’Ivoire au Nigéria, l’ancien sélectionneur ivoirien déclare qu’il espère voir Sébastien Haller marquer un but comme lors de la demi-finale contre la RDC. 

« Je rêve de voir HALLER marquer le but de la finale »

« Certains ne comprenaient pas pourquoi j’avais gardé HALLER et ADINGRA. Voilà… Et les deux marquent, j’étais tellement heureux. Je rêve de voir HALLER marquer le but de la finale. Il le mérite tellement », dit-il. Puis de relativiser : « La Côte d’Ivoire n’est pas favorite car le Nigéria est mieux classé en Afrique et possède VICTOR OSIMHEN, le meilleur joueur Africain de l’année.

Mais avec HALLER et ADINGRA et peut-être NICOLAS PÉPÉ, ce n’est plus la même équipe. Je savais que la Côte d’Ivoire monterait en puissance… C’est pour ça quand je vois HALLER et ADINGRA marquer en quarts et en demi-finale… C’est écrit ».

David YALA

Plus dans Sports

#