Suivez sur
#
CAN 2023: Après 50 mille tickets offerts à la population, ce que le maire Amadou Koné compte faire pour le troisième tour et la demi-finale à Bouaké

Sports

CAN 2023: Après 50 mille tickets offerts à la population, ce que le maire Amadou Koné compte faire pour le troisième tour et la demi-finale à Bouaké

Selon le décompte officiel de la billetterie de la Confédération africaine de football ( CAF) organisateur de la coupe d’Afrique des nations qui se déroule actuellement en Côte d’Ivoire, 36.318 tickets ont été vendus sur 40.000 places le samedi 20 janvier 2024, pour les rencontres Burkina-Algerie ( 14h) et Angola-Mauritanie ( 17h) au stade de la paix de Bouaké.  Un record de mobilisation grâce à la contribution des autorités locales avec à leur tête le ministre ivoirien des Transports, Amadou KONE, député-maire de Bouaké.

Ce samedi 20 janvier 2024, marquant le deuxième tour des poules, le stade de la paix de Bouaké a accueilli les deux rencontres, à savoir Burkina-Algérie et Angola-Mauritanie. Si la première rencontre qui a eu lieu à 14h a drainé 33.501 supporters, ils étaient selon le décompte officiel de la billetterie de la Confédération africaine de football ( CAF), organisateur de la coupe d’Afrique des nations qui se déroule actuellement en Côte d’Ivoire, 36.318 au terme du deuxième match Angola-Mauritanie joué à 17h. Soit 2.817 supporters qui ont rejoint le stade après le premier match. 

Bouaké en tête du record de la mobilisation 

Bouaké, deuxième ville de la Côte d’Ivoire et l’une des cinq villes du pays qui accueille la 34e édition de la CAN2023 est entrain faire un exploit en terme de mobilisation. Malgré les nombreux lieux ( Fanezone Cocan ; Village Akwaba Bouaké et autres lieux de projection des matchs en direct…..pleins airs, bars ect), les populations sont de plus en plus guidées vers le stade de la paix.

Ainsi, pour un stade de 40. 000 places, ils étaient 19.740 spectateurs pour le premier match Algérie-Angola le lundi 15 janvier, puis 27.898 pour le deuxième match qui a opposé le Burkina Faso à la Mauritanie le mardi 16 janvier 2024 et aujourd’hui 36.318 spectateurs pour la seule journée de samedi 20 janvier. 

Un chiffre qui classe la ville de Bouaké en tête de la mobilisation pour cette CAN d’hospitalité en terre ivoirienne. 

Amadou Koné, le capitaine, le cœur de Bouaké 

Pour cette CAN, le maire Amadou Koné a mis les petits plats dans les grands. A son actif et en seulement trois ( 3) mois à la tête de la mairie de Bouaké, Amadou Koné qui rêve d’un Bouaké nouveau est en passe de redorer le blason de cette ville autrefois pionnière des sports en Côte d’Ivoire au regard des grands noms du sport sortis de Bouaké.

Pour lui, le Bouaké nouveau, c’est d’abord une ville attrayante et accueillante mais également une ville qui renoue avec la sécurité, la cohésion et la paix. Le sport étant l’un des vecteurs de la paix et la cohésion sociale, le maire Amadou Koné compte profiter de la CAN pour bâtir ou rebâtir une ville, une cité, un seul peuple.

Ainsi, celui dont le cœur ne bat que pour Bouaké, n’a pas lésiné sur les moyens pour offrir à sa population ces moments de bonheur. Si pour les deux premiers matchs, il a offert plus de 20 000 tickets arrachés avec difficulté aux organisateurs, pour ce deuxième tour, ce sont un peu plus de 30.000 tickets qui ont été offerts.

« Ça sera toujours avec un plaisir que le maire soutiendra les populations défavorisées qui souhaitent aller au stade bien qu’il ait construit un village Akwaba pour ceux qui n’iront pas au stade. Et il a promis faire plus lors du troisième tour et cela jusqu’à la demi-finale qui se jouera à Bouaké » a fait savoir Dr. Moussoh Ambroise, président de la commission CAN-MAIRIE Bouaké, une structure qui vient épauler le COCAN local dans l’accueil des visiteurs pendant cette période de la CAN.

Lemeridien avec Sercom

Plus dans Sports

#