Suivez sur
#
Beugré Mambé à Dominique Ouattara: "Madame la Première dame (...) Vous êtes le résumé du regard compatissant et de la parole qui apaise"

Femmes et Jeunesse

Beugré Mambé à Dominique Ouattara: « Madame la Première dame (…) Vous êtes le résumé du regard compatissant et de la parole qui apaise »

A l’occasion de la célébration officielle de la 47e édition de la Journée internationale des droits des femmes, le 11 avril 2024 à Songon (dans le District d’Abidjan), la première dame Dominique Ouattara, a appelé à la formation des femmes dans les domaines scientifiques pour booster leur prospérité.

« Nous devons continuer à investir dans l’éducation de nos filles, notamment dans les domaines, encore peu accessibles, tels que les sciences, les technologies ou l’ingénierie. C’est de cette façon que nos jeunes sœurs pourront se réaliser et devenir des femmes prospères de demain », a déclaré la Première dame Dominique Ouattara, qui présidait cette cérémonie. 

L’autonomisation des femmes a toujours été au cœur du combat de la Première dame. C’est pourquoi, elle a expliqué avoir « initié depuis 2012, avec l’aide du Président de la République Alassane Ouattara, le Fonds d’appui aux femmes de Côte d’Ivoire (Fafci), pour apporter un soutien efficace à l’autonomisation et à la formation de nos sœurs à l’échelle nationale ».

Dominique Ouattara a fait plusieurs dons d’une valeur d’environ 362 millions de FCFA à la population de Songon. Il s’agit d’ambulances, d’équipements médicaux, d’équipements de salon de coiffure et de couture, de tricycles pour les handicapés, de matériels informatiques, d’équipements de bureau, etc. Par ailleurs, une enveloppe Fafci, supplémentaire de 200 millions FCFA sera consacrée aux femmes de Songon pour soutenir leurs activités économiques.

Le Premier Ministre, Ministre des Sports et du Cadre de Vie, Robert Beugré Mambé, a pris part à la cérémonie, aux côtés de la Première Dame. Il a traduit la gratitude des populations à l’illustre hôte : « Madame la Première dame, vous avez été l’icône de la charité, de la solidarité, du partage et de la proximité avec les plus faibles au plan social. Votre cœur a toujours milité pour servir les plus démunies, les veuves et les orphelins, les handicapés sociaux et psychologiques, ceux qui ont la fragilité et qui interpellent les cœurs sensibles. Vous êtes le résumé du regard compatissant et de la parole qui apaise… C’est pourquoi, vos sœurs, frères, filles et fils de Songon me chargent de vous traduire toute leur reconnaissance et toute leur fierté de vous accueillir ce jour à Songon », a-t-il dit. 

Nassénéba Touré, Ministre de la Femme, de la Famille et de l’Enfant a, pour sa part, salué les efforts de l’Etat en faveur des femmes, notamment la décision du Président de la République d’instaurer un quota d’au moins 30% de femmes dans les conseils municipaux et les conseils régionaux. Et d’ajouter que «tous les textes qui concernent les femmes ont eu l’accord de tous les membres du gouvernement ».

Pour cela, le Coordinateur résident du système des nations unies en Côte d’Ivoire, Philippe Poinsot, s’est dit satisfait de l’adoption des réformes institutionnelles et juridiques pour la protection des femmes. Il a par ailleurs encouragé « les autorités ivoiriennes à poursuivre leurs efforts pour un meilleur accès des femmes aux opportunités économiques ».

Cette 47e édition de la célébration officielle des droits des femmes avait pour thème : « Agir ensemble pour l’égalité en Côte d’Ivoire, éradiquer la pauvreté, renforcer les institutions. Investir dans le futur de la femme».

Ont pris part à cette cérémonie, de hautes personnalités, dont la Présidente du Sénat, Kandia Camara, et plusieurs autres membres du gouvernement.

Lemeridien avec Sercom Primature

Plus dans Femmes et Jeunesse

#