Suivez sur
#

Crypto-actu et tech

Côte d’Ivoire : Comment Yango a changé la vie des Ivoiriens, la belle histoire de la SOGEDT

Installée en Côte d’Ivoire depuis quelques années, l’entreprise de VTC Yango a permis à de nombreux jeunes ivoiriens de se faire une place au soleil dans le domaine du transport urbain. Au nombre des leaders dans le secteur, Yango offre depuis quelques temps la possibilité aux jeunes entrepreneurs d’être au nombre de ses partenaires.  C’est le cas d’Alain Kouadio.

A la tête de la Société de gestion digitale transport (SOGEDT), ce jeune ivoirien est partenaire de Yango Côte d’Ivoire depuis mars 2022. Un an plus tard, c’est un chef d’entreprise comblé et satisfait de son activité qui parle de Yango.

 « Depuis que je suis partenaire Yango, j’ai vu que je pouvais avoir plus d’argent à travers ce partenariat en essayant d’envoyer la majorité des chauffeurs vers ma plateforme », indique-t-il. Dans le transport depuis 2015, Alain Kouadio se souvient de l’expérience malheureuse qu’il a eue avec 3 minicars communément appelés Gbakas qu’il avait acquis et dont la gestion n’a pas porté fruits. 

« Avec Yango, c’est donc une véritable transition entre une gestion archaïque et une gestion avec de la technologie. La digitalisation du transport m’a vraiment intéressé. Aujourd’hui, nous avons le contrôle. Des GPS, des assurances tout risques, des véhicules neufs.. Le risque est vraiment minime par rapport au transport traditionnel », souligne le patron de SOGEDT. 

 Pour le chef d’entreprise, qui a aujourd’hui plus 400 chauffeurs actifs par jour sur la plate-forme, son succès tient en 3 mots : dynamisme, disponibilité et écoute. « Nous avons été toujours disponibles pour nos chauffeurs 24h/24 et 7 jours/7», souligne Alain Kouadio qui précise que ses bénéfices se sont considérablement accrus depuis le début de la collaboration avec Yango. 

« J’avais 20 véhicules quand je devenais partenaire. Aujourd’hui, j’ai 70 véhicules. Je suis aussi en attente de recevoir 15 autres dans les prochaines semaines », ajoute fièrement le jeune entrepreneur. Comme Alain Kouadio, il est aujourd’hui possible pour toute personne physique ou morale qui le désire d’être partenaire avec l’entreprise VTC. 

Yango a rendu l’accès à sa plate-forme plus simple et il suffit pour tout entrepreneur possédant au moins 10 véhicules de renseigner un formulaire sur https://yango.com/fr_ci/driver/partner/. L’inscription sur cette plateforme permet ainsi à l’entrepreneur d’avoir une gestion professionnelle de son activité. 

« On a compris le business, on a rapidement su que si on travaille de façon professionnelle, on aurait le maximum de chauffeurs sur notre plateforme ». Aux jeunes entrepreneurs désireux de collaborer avec Yango, il conseille le professionnalisme et la passion. « Quand on aime quelque chose qu’on est entièrement dédié à cette chose, on réussit ».  « Je n’ai aucun regret à être partenaire Yango, bien au contraire », conclu-t-il.  

Plus dans Crypto-actu et tech

#