Suivez sur
#

Entreprises

ARTCI : La gestion de la DG Namahoua Bamba Touré décriée; un préavis de grève déposé

Les agents de l’ARTCI (Autorité de régulation des télécommunications de Côte d’Ivoire), seront bientôt en grève. Ils ont déposé un préavis de grève le mardi 28 novembre 2023. Le Collège des Délégués du Personnel de l’ARTCI, annonce une grève du mardi 12 décembre au vendredi 14 décembre 2023.

Selon un préavis de grève adressé à la Directrice générale Namahoua Bamba Touré, le personnel de l’ARTCI annonce un arrêt de travail du mardi 12 décembre 2023 au vendredi 14 décembre 2023.

« Ce préavis a pour motivation le manque d’un dialogue social, la dégradation des conditions de travail, la mauvaise gouvernance et les graves manquements aux droits professionnels des salariés », dénonce le Collectif. 

Par cette action, le Collège des Délégués du Personnel dont KONE Krémitcha en est le Porte-Parole, dit revendiquer les éléments essentiels suivants : L’apport de clarifications sur le nouvel organigramme et sa mise en œuvre; la fin de la disparité salariale et le respect de la grille des salaires ;

l’application rigoureuse des textes et procédures internes; l’équité et la transparence dans le processus de l’organisation des formations professionnelles continues ; le renforcement de la sécurité dans l’enceinte et l’entrée au sein et à la sortie de l’ARTCI; la clarification de la situation du projet immobilier en faveur du personnel.

Le mouvement de protestation débutera le mardi 12 décembre 2023 à 8 heures et prendra fin le vendredi 14 décembre 2023 à 17 heures.  À en croire les initiateurs de ce mouvement d’humeur, cette grève sera reconduite en cas de nécessité jusqu’à la satisfaction totale de leurs points de revendications.

« Le préavis de grève a été déposé ce jour (mardi 28 novembre) à 16h à l’inspection du tribunal de Marcory 1 et à la direction générale de l’ARTCI à 15h. La DG n’écoute pas le personnel. La preuve, depuis qu’elle a été nommée, elle n’a jamais organisé une réunion avec le personnel. Actuellement, de fortes pressions pèsent sur le porte-parole des délégués qui a signé le préavis, pour renoncer. Mais il pense que c’est l’occasion pour la DG de convoquer une rencontre avec le personnel pour aplanir les divergences », confie un proche du porte-parole du Collège des Délégués du Personnel.

Junior Ouattara

Plus dans Entreprises

#