Suivez sur
#
Application du Décret d'interdiction de l'utilisation du plastique en Côte d'Ivoire: Beugré Mambé et Assahoré Konan passent à l'offensive

Environnement

Application du Décret d’interdiction de l’utilisation du plastique en Côte d’Ivoire: Beugré Mambé et Assahoré Konan passent à l’offensive

Le Premier ministre Robert Beugré Mambé et le ministre de l’Environnement, Jacques Assahoré Konan, veulent clarifier la situation autour de l’application du décret 2013-327 du 22 mai 2013, signé par le Président de la République, interdisant l’utilisation du plastique en Côte d’Ivoire.  

Conformément au décret 2013-327 du 22 mai 2013 signé par le Président de la République, interdisant la production, l’importation, la commercialisation, la détention et l’utilisation des sachets plastiques en Côte d’Ivoire, une usine de fabrication de sacs en papier Kraft d’Afrique de l’Ouest, a été installée en Côte d’Ivoire, permettant ainsi au pays d’atteindre l’auto-suffisance en sacs pour l’ensachage du ciment, évitant ainsi la sortie de devises pour l’importation de papier d’emballage de ciment. 

Mais, en 2018, contre toute attente, Codinorm va permettre l’utilisation de sacs en polypropylène (plastique), alors que les sacs de ciment étaient conditionnés dans du papier Kraft. 

Cacophonie autour d’un Décret présidentiel

Il naît alors une cacophonie qui amènera le ministère du Commerce, de l’Industrie et de la Promotion des PME, a signé un arrêté (N°065MCIPPME/CAB du 14 décembre 2018) définissant les sacs en papier comme le seul type d’emballage autorisé pour le conditionnement du ciment produit localement ou importé et destiné à la vente en détail en Côte d’Ivoire. 

Abrogé par la suite avec l’arrêté N°318/MCIPPME/CAB du 4 mai 2019 du même ministère, il sera remplacé par un arrêté interministériel (N°319/MCIPPME/MINAS/MINEDD), signé conjointement par le Ministre du Commerce, de l’Industrie et de la Promotion des PME, le Ministre de l’Assainissement et de la Salubrité, le Ministre de l’Environnement et du Développement Durable, et le Secrétaire d’État auprès du Premier Ministre, Chargé du Budget et du Portefeuille de l’État, autorisant désormais les sacs en papier et en polypropylène pour le conditionnement du ciment. 

Non seulement cet Arrêté va à l’encontre du décret N°2013-327 du 22 mai 2013 émis par le Président de la République, mais en plus, cette autorisation d’utiliser des sacs en polypropylène a eu un impact environnemental négatif considérable en Côte d’Ivoire, contrairement aux engagements pris par le pays. Ce, d’autant plus que ces sacs en plastique ne sont pas biodégradables, et aucune action de recyclage significative n’a été entreprise depuis lors par les industriels concernés.

Vers des solutions au profit de la majorité des acteurs et des opérateurs de la filière

C’est donc pour lever toutes équivoques sur le décret présidentiel d’interdiction du plastique, notamment dans l’industrie du ciment en Côte d’Ivoire, que le Ministre de l’Environnement, du Développement Durable et de la Transition Écologique, Monsieur Jacques Assahoré Konan, présidera une réunion le mercredi 6 mars 2024.

Selon une source proche du ministère concerné, à travers cette rencontre, le gouvernement ivoirien veut réaffirmer les engagements de la Côte d’Ivoire en matière d’environnement et de développement durable. 

« Les bonnes solutions au profit de la majorité des acteurs et des opérateurs de la filière permettront non seulement de sauver des emplois, mais également de garantir le respect des engagements internationaux de la Côte d’Ivoire et d’assurer un développement durable en harmonie avec l’environnement », a appris Lemeridien. 

D. YALA

Plus dans Environnement

#