Suivez sur
#
Agboville : Plusieurs acteurs de PME instruits sur le Statut de l’entreprenant

Entreprises

Agboville : Plusieurs acteurs de PME instruits sur le Statut de l’entreprenant

C’est dans le cadre du processus d’opérationnalisation du Statut de l’entreprenant que, la direction régionale du Commerce et de l’Industrie de l’Agnéby-Tiassa/ Mé a initié, le vendredi 07 juin 2024, une séance d’information et de sensibilisation à l’intention de plusieurs acteurs des PME (Petites et moyennes entreprises).

« L’objectif de cette rencontre est de sensibiliser les acteurs des PME, des artisans et les acteurs du secteur informel que vous êtes, à la nécessité de se formaliser à travers certaines procédures que l’État a instituées. Surtout, le Statut de l’entreprenant, l’identification des PME et les risques liés au blanchiment de capitaux. Vous manipulez beaucoup d’argent et donc, vous courez beaucoup de risques de blanchiment de capitaux.

Il faut donc qu’on en parle afin que vous sachiez ce que vous encourez si vous vous laissez embobiner par des blanchisseurs d’argent ou si vous-mêmes vous y adonnez. Vous formalisez permettra à terme à l’État d’avoir une base de données fiables des acteurs afin de pouvoir mieux vous accompagner et vous aider », a situé à la salle des fêtes de la mairie d’Agboville, la directrice régionale en charge du Commerce et l’Industrie, N’Djé Dembélé Bintou.

En compagnie des directeurs départementaux d’Adzopé et d’Agboville (Sanogo Moussa et Jean-Durand Yao Kouassi), elle a présenté les avantages du Statut de l’entreprenant et le processus d’enrôlement à travers une projection de diapositives. « Les bénéficiaires du Statut de l’entreprenant auront des avantages, notamment : l’accès gratuit aux services d’accompagnement techniques et managériaux mis en place par l’État comme l’Agence Côte d’Ivoire PME;

l’accès aux prestations de la Caisse nationale d’assurance maladie (CNAM) qui prend en charge les soins de l’entreprenant dans le cadre de la Couverture maladie universelle (CMU) ; l’accès aux prestations de la Caisse nationale de prévoyance sociale (CNPS) qui prend en charge, dans le cadre du régime du travailleur indépendant, tous les types d’accidents et de maladies entraînant une incapacité temporaire de travail, ainsi que la maternité et la retraite; le bénéfice d’un impôt souple, adapté aux activités de l’entreprenant », a détaillé N’Djé Dembélé Bintou.

Approchée à l’issue de la rencontre, Kilimo Charlotte, présidente de la chambre des métiers du département d’Agboville, a salué l’initiative de la direction régionale du Commerce et de l’Industrie de l’Agnéby-Tiassa/ Mé. « Cette séance de travail a été très enrichissante pour nous. Elle est la bienvenue parce qu’il y a beaucoup d’acteurs qui ne savent pas qu’être constitué en entreprise est une porte ouverte à beaucoup d’opportunités. Nous allons donc nous atteler à faire la sensibiliser auprès de nos pairs afin de nous approprier ce bel outil d’accompagnement », a-t-elle confié.

Même son de cloche de la part du président de la chambre des métiers du département d’Alépé, Yao Kouamé Maturin, qui soutient que la formalisation sera bénéfique pour l’ensemble des acteurs qui exercent des activités génératrices de revenus(AGR).

Pour rappel, le processus d’opérationnalisation du Statut de l’Entreprenant qui s’inscrit dans la mise en œuvre du Projet d’appui à la structuration des entreprenants(PASE) financé par la Coopération allemande à travers le GIZ a été lancé, le jeudi 23 septembre 2021, dans la commune de Yopougon par le ministre Félix Anoblé.

Tizié TO Bi

Correspondant régional

Plus dans Entreprises

#