Suivez sur
#

Culture et société

Agboville : L’USAEP-CI sensibilise les élèves des lycées modernes 1 et 2 à la non-violence

Dans le cadre de son projet dénommé : « Jeunes engagés pour la non-violence (JENOV) », l’USA Alumni exchange program – Côte d’Ivoire (USAEP-CI), association des anciens boursiers ivoiriens bénéficiaires des programmes d’échanges du département d’État Américain a organisé, le mercredi 29 novembre 2023, une journée de sensibilisation sur la non-violence, le civisme, la prévention des conflits et l’alerte précoce à l’intention des élèves des lycées modernes 1 et 2 d’Agboville.

« Ce projet s’inscrit dans la vision du président Alassane Ouattara qui ambitionne à l’horizon 2025 de faire du jeune Ivoirien un citoyen autonome, engagé, responsable et accompli au triple plan professionnel, civique et moral. Il s’agit de contribuer à transformer positivement les jeunes afin qu’ils deviennent des acteurs de consolidation de la paix dans une société non violente. Surtout en milieu scolaire, en s’appuyant sur les clubs de messagers de paix, les cellules d’alertes précoces, les élèves, les éducateurs, les enseignants, les chefs d’établissements », a expliqué Bosson Jean, vice-président de la commission Sécurité, Paix et Cohésion sociale de l’USAEP-CI.

L’objectif du projet, selon lui, est de réunir les conditions nécessaires qui permettront à la jeunesse ivoirienne et en particulier les élèves d’être mieux préparés, plus aguerris, mieux formés pour faire face aux défis sans cesse renouvelés et à la lutte contre les antivaleurs, telles que la violence, la consommation de la drogue, l’intolérance, l’incivisme, etc.

Heureuse de la tenue de cette activité à Agboville, Antoinette Péné N’Goran, directrice régionale de l’Éducation nationale et de l’Alphabétisation(DRENA) a réaffirmé l’engagement de l’institution dont elle a la charge à accompagner l’USAEP-CI dans sa mission.

« Nous tenons à exprimer toute notre reconnaissance à l’USAEP-CI qui compte faire de l’école d’Agboville, un havre de paix. (…) Ainsi, cette campagne de sensibilisation sur la non-violence, le civisme, la prévention des conflits et l’alerte précoce en milieu scolaire initié par l’USAEP-CI s’inscrit résolument dans les priorités du préfet de région et de madame le ministre de l’Éducation nationale et de l’Alphabétisation, de consolider la paix en milieu scolaire à travers les cellules d’alertes précoces et les clubs de messagers de la paix », a-t-elle soutenu, en présence du directeur régional de la Promotion de la jeunesse, de l’Insertion professionnelle et du Service civique, Mélèdje Affi.

Ouvrant la journée de sensibilisation, qui s’est tenue au terrain de handball du lycée moderne 2 d’Agboville, Ange Lanse, représentant le préfet de région, Sihindou Coulibaly, s’est félicité de l’initiative de l’USAEP-CI.

« La vision prônée par l’association des anciens boursiers ivoiriens bénéficiaires des programmes d’échanges du Département d’État Américain est noble. C’est pourquoi, je voudrais au nom de monsieur le préfet de la région de l’Agnéby-Tiassa, saluer les actions menées par l’USAEP-CI, féliciter le système éducatif pour le travail effectué au sein des établissements. Et, surtout sensibiliser les élèves sur les différents fléaux qui minent le milieu scolaire. Je vous engage donc chers élèves, à dire non à la drogue, zéro grossesse en milieu scolaire, non à l’incivisme, non aux violences, et surtout non aux congés anticipés », a lancé l’administrateur civil, avant d’exhorter les élèves au travail.

L’USAEP-CI à travers sa commission Paix, Sécurité et Cohésion sociale a initié depuis 2022, une série d’activité dans plusieurs localités de la Côte d’Ivoire en vue d’atténuer la violence des jeunes, et d’accroître leur engagement dans la prévention des conflits, grâce à l’animation du système d’alerte précoce dans les lycées et collèges.

Tizié TO Bi

Correspondant régional

Plus dans Culture et société

#