Suivez sur
#
Agboville : Les élèves sensibilisés sur les risques de la drogue et des grossesses en milieu scolaire

Femmes et Jeunesse

Agboville : Les élèves sensibilisés sur les risques de la drogue et des grossesses en milieu scolaire

En marge de la cérémonie d’honneur à l’emblème national organisée, le lundi 11 décembre 2023, les élèves des lycées modernes 1 et 2 d’Agboville ont été sensibilisés sur les drogues et les grossesses précoces en milieu scolaire.

La cérémonie qui a enregistré la présence du préfet de région, préfet du département d’Agboville, Sihindou Coulibaly, des élus, directeurs et chefs de services et des éléments des Forces de défense de sécurité(FDS), a été l’occasion pour le commissaire de police d’Agboville, Koné Yacouba d’exposer sur les conséquences liées à la consommation de drogues par les élèves.

« La drogue est une substance qui, une fois consommée, modifie le bon fonctionnement du système nerveux alors que c’est le système nerveux qui commande tout notre organisme. C’est pourquoi, lorsque vous consommez de la drogue, vous ne maîtrisez pas vos pensées, vos envies et votre comportement au point de faire du mal à votre camarade. La drogue est donc dangereuse pour toutes les personnes qui la consomment », a-t-il expliqué, au mât du lycée moderne 1 d’Agboville.

« Il y a deux types de drogues. Celles obtenues à base de produits chimiques comme la cocaïne, le diazépam, les amphétamines et puis, nous avons les drogues d’origine naturelle obtenues à partir de plantes. À titre d’exemples, nous pouvons citer : le cannabis, le chanvre indien », a détaillé le commissaire Koné Yacouba.

Pour conclure, il a invité son auditoire à s’éloigner de ces stupéfiants pouvant les entraîner en prison et mettre fin à leur cursus scolaire du fait que leur détention, leur transport et leur consommation sont interdits par la loi.

À sa suite, Dr Koffi Oura, directeur départemental de la santé d’Agboville, est revenu sur la situation des grossesses précoces dans les écoles. « À votre âge quand vous tomber enceintes, il y a un risque du fait que vous ne pouvez plus bien étudier, il y a des complications qui peuvent survenir. Pis, vous pouvez en mourir parce que votre organisme n’est pas prêt à supporter une grossesse.

Chers élèves, faîtes attention ! Nous avons besoin de vous aussi demain à des postes de responsabilité pour booster le développement socioéconomique de la Côte d’Ivoire. En effet, une grossesse contractée en cours d’année peut gâcher votre vie scolaire. L’année dernière, Agboville a enregistré environ 97 cas de grossesses en milieu scolaire.

Cette année à la fin du premier trimestre, nous sommes déjà à 37 cas de grossesses. Et, plus de la moitié de ces cas vient d’ici. Ça nous fait mal parce que nous connaissons les risques des grossesses », s’est-il indigné, avant d’exhorter les jeunes filles à pratiquer l’abstinence sexuelle, ou à défaut d’utiliser les méthodes contraceptives.

Prenant la parole, le préfet de région, Sihindou Coulibaly s’est félicité de sa tournée qui l’a conduit dans plusieurs lycées et collèges du département, en prélude au début des congés de Noël et fin d’année fixé au mercredi 20 décembre prochain.

Des communications sur les congés anticipés, la protection de l’environnement, la sécurité routière, ainsi que des témoignages de responsables de services, ont été les autres temps forts de cette caravane de sensibilisation qui intervient à un moment où une autre forme de drogue appelée « Kadhafi », prend de l’ampleur chez les jeunes.

Le clou de la cérémonie a été marqué par l’investiture des clubs de civisme des lycées modernes 1 et 2 d’Agboville.

Tizié TO Bi

Correspondant régional

Plus dans Femmes et Jeunesse

#