Suivez sur
#
Agboville : Les conclusions des EGENA au centre d’une conférence-débat initiée par le RIP-EPT

Culture et société

Agboville : Les conclusions des EGENA au centre d’une conférence-débat initiée par le RIP-EPT

Le comité régional du Réseau ivoirien pour la promotion de l’éducation pour tous (RIP-EPT) de l’Agnéby-Tiassa a organisé, le mercredi 24 avril 2024, une conférence-débat dans le cadre de la Semaine mondiale d’action pour l’éducation(SMAE) autour du thème : « L’éducation transformatrice : quels engagements collectifs et ou individuel ».

L’objectif de cette activité était d’échanger avec les autorités éducatives de la région, les populations et les collectivités territoriales à l’effet d’identifier les actions à mener en rapport avec les conclusions des États généraux de l’Éducation nationale et de l’Alphabétisation (EGENA) pour un système éducatif compétitif. « Ce panel organisé ce jour à Agboville et dans bien d’autres villes de la Côte d’Ivoire, permettra des dialogues constructifs entre les populations et le Conseil régional, la mairie, la DRENA et les députés relativement aux leviers identifiés lors des EGENA.

Des réflexions ont été portées sur le rapport général. Alors, il était important pour nous de divulguer ce rapport et permettre à nos autorités d’identifier les leviers qu’elles trouvent urgents à appliquer dans notre région. Et ce, pour qu’on ait une éducation de qualité, accessible et inclusive au niveau régional », a souligné André Agohi Oka, président du comité régional du RIP-EPT, à la salle des fêtes de la mairie d’Agboville.

Initiée en 2003 par la Campagne mondiale pour l’éducation(CME) et ses organisations membres en partenariat avec l’UNESCO, la SMAE permet de sensibiliser tous les ans, à l’importance de l’éducation. Elle est aussi un moment pour rappeler aux gouvernements, aux décideurs et autres parties prenantes de respecter les engagements mondiaux en faveur de l’éducation pour tous.

Exposant sur les réalisations du Conseil régional de l’Agnéby-Tiassa et de la mairie d’Agboville en faveur de l’éducation, Kouadio Toussaint et Louis N’Cho Adé, ont reconnu néanmoins que beaucoup reste encore à faire dans ce domaine.

La directrice régionale de l’Éducation nationale, Antoinette Péné N’Goran a pour sa part exprimé sa gratitude à l’endroit de ces structures pour les nombreux efforts consentis en matière de l’éducation qui ont permis de relever les pourcentages de taux de réussite aux différents examens à grand tirage. Puis, elle a plaidé pour que toutes les parties prenantes s’impliquent davantage pour parvenir à la transformation du système au niveau de la région.

Prenant la parole, le sous-préfet de Grand-Morié, Yssouf Soumahoro s’est félicité de l’initiative du RIP-EPT, qui vise à offrir un espace de dialogue entre les différentes parties prenantes du système éducatif.

« « Soyons des citoyens responsables pour une école de qualité », est le thème de l’année scolaire 2023-2024. Une redite qui sonne comme un appel à une implication collective dans l’atteinte d’un système éducatif solide et plus crédible », a réaffirmé le représentant du préfet de région, Sihindou Coulibaly, avant d’énumérer des actions menées par le gouvernement.

Tizié TO Bi

Correspondant régional

Plus dans Culture et société

#