Suivez sur
#
Agboville : Le corps préfectoral et des leaders communautaires informés sur la distribution de MILDA

Culture et société

Agboville : Le corps préfectoral et des leaders communautaires informés sur la distribution de MILDA

Dr Koffi Oura Oliver, directeur départemental de la Santé, de l’Hygiène publique et de la Couverture maladie universelle d’Agboville a invité le corps préfectoral et des leaders communautaires de la ville, à s’impliquer dans la sensibilisation des populations à participer à la campagne de dénombrement des ménages pour la distribution des Moustiquaires imprégnées à longue durée d’action (MILDA). C’était le jeudi 16 mai 2024, lors d’une rencontre qui s’est tenue à la préfecture d’Agboville.

« Avant de penser à la distribution des moustiquaires, il est important que nous procédions au dénombrement des ménages pour mieux planifier la distribution. C’est ce programme qui nous réunit ici pour d’abord vous porter l’information de la campagne de dénombrement. L’opération qui démarre ce samedi, durera 10 jours. Et en juin, nous allons procéder à la distribution des moustiquaires. C’est pourquoi, nous vous appelons à nous aider à sensibiliser les populations pour qu’elles puissent recevoir nos acteurs communautaires qui vont passer dans les ménages », a indiqué d’entrée le médecin de santé publique.

Cette étape de dénombrement, selon Dr Koffi Oura Oliver, est capitale car elle permettra à chaque ménage de bénéficier de moustiquaires.

« Pour cette année, nous allons distribuer des moustiquaires de type PBO et le rôle du PBO est de détruire les enzymes sécrétées par certains moustiques résistants. Nous demandons aux ménages d’être présents pendant le passage des acteurs ou en cas d’absence, de laisser leurs informations à leur voisinage afin de ne pas manquer le recensement. Parce que, sans le dénombrement, sans les tickets, les ménages ne pourront pas avoir de moustiquaires », a-t-il précisé.

L’incidence du paludisme à Agboville est de 255,7 pour 1 000 habitants en 2023 dans la population générale et de 850 pour 1 000 enfants de 0 à cinq ans. Le paludisme en Côte d’Ivoire est responsable de 40% d’absentéisme en milieu scolaire et de 42% d’absentéisme en milieu professionnel.

« Cette année, cette activité est couplée avec la sensibilisation et la recherche de cas de tuberculose. Le gouvernement s’est rendu compte qu’il y a des personnes tuberculeuses et ne le savent pas parce qu’ une fois la toux est traitée, elles se sentent soulagées. C’est pourquoi, il bien voulu associé à cette campagne de dénombrement une sensibilisation sur la tuberculose pour rappeler que le dépistage, le diagnostic et la prise en charge de la tuberculose sont gratuites », a fait savoir Dr Lucien Toffé, pharmacien du district sanitaire d’Agboville, lors de sa présentation.

Prenant la parole, le secrétaire général 1 de la préfecture d’Agboville, Jean-Jacques Atsin Anon a invité les participants à être des relais dans leurs différentes communautés mais aussi à maintenir leur cadre de vie sain. « Nous sommes tous mis en mission. Chacun d’entre vous ici doit être une courroie de transmission des informations reçues ici. Chacun de nous aussi doit faire des efforts afin de maintenir un cadre de vie sain », a exhorté le représentant du préfet de région, préfet du département d’Agboville, Sihindou Coulibaly.

Tizié TO Bi

Correspondant régional

Plus dans Culture et société

#