Suivez sur
#

Droits de l’Homme 

Agboville : Des FDS renforcent leurs capacités en matière de procédure pénale

À l’initiative du substitut résident près la section du tribunal d’Agboville, Diallo Séry Désirée, plusieurs unités des Forces de défenses et de sécurité (FDS) du département d’Agboville, ont vu, le mardi 21 novembre 2023, leurs capacités renforcées sur les dispositions du code de procédure pénale.

« Cette rencontre visait deux objectifs. D’abord, c’est une réunion de rentrée judiciaire parce que nous entamons une nouvelle année judiciaire 2023-2024 et également une rencontre d’échanges. Il est bienséant qu’au début de chaque rentrée judiciaire de se retrouver avec nos unités pour définir la politique criminelle de l’année judiciaire en cours, de faire le bilan de l’année judiciaire écoulée et d’envisager les perspectives de l’année judiciaire à venir », s’est justifiée Diallo Séry Désirée, à l’issue de la rencontre tenue au tribunal.

Le bilan de l’année écoulée, selon elle, est satisfaisant parce qu’il y a eu une présence plus marquée des FDS sur le terrain. « En ce qui concerne le traitement des procédures, nous avons assisté cette année au traitement dans des délais raisonnables de nos procédures de sorte que le retour que nous avons des populations est satisfaisant. Toutefois, nous n’allons pas nous asseoir sur nos lauriers. Nous allons chercher pour la nouvelle année, à progresser dans nos actions criminelles sur le terrain.

Nous envisageons de faire mieux sur le terrain par rapport à l’année judiciaire passée. Aussi, attendons-nous donner un nouveau souffle à nos activités, notamment dans la lutte contre les stupéfiants, les violences basées sur le genre(VBG) », promet le substitut résident près la section du tribunal d’Agboville, Diallo Séry Désirée, avant d’appeler les populations à une franche collaboration pour plus d’efficacité.

« Il faut noter que dans la zone, nous avons beaucoup d’infractions liées au trafic de stupéfiants et des actes de violences sexuelles sur les mineurs. Nous avons donc renforcé nos actions sur le terrain parce que notre ressort juridictionnel regorge beaucoup d’élèves souvent soumis à ces fléaux. Cela, afin de mieux encadrer les victimes dans nos procédures et qu’on puisse assurer de manière efficiente la défense de leurs droits depuis l’enquête préliminaire jusqu’au jugement », a-t-elle révélé, en présence de Lama Yves Donatien, juge d’instruction au tribunal d’Agboville.

« Je voudrais vous remercier pour les sages conseils et les orientations que vous avez bien voulu nous donner. (…) Nous sommes les bras séculiers de l’appareil judiciaire. C’est pourquoi, nous devons informer régulièrement nos responsables sur les différentes procédures afin de produire de bonnes procédures. Merci encore pour l’initiative et nous vous réaffirmons que nous sommes à votre pleine et entière disposition pour le bien-être des populations », s’est engagé le commissaire de Police d’Agboville, Koné Ouamimba Yacouba, au nom des forces de police, de gendarmerie et des Eaux et Forêts.

Tizié TO Bi

Correspondant régional

Plus dans Droits de l’Homme 

#