Suivez sur
#
Affaire "Stades vides pendant la CAN/ Un journaliste ivoirien prend le contre-pied de tous: "Ce n'est pas au pays organisateur de remplir les stades..."

Sports

Affaire « Stades vides pendant la CAN/ Un journaliste ivoirien prend le contre-pied de tous: « Ce n’est pas au pays organisateur de remplir les stades… »

Quand vous regardez la coupe du monde, la coupe d’Europe ou la copa america, le remplissage des stades est fait par les supporters des équipes qui jouent et non par le pays organisateur. C’est pourquoi, lors de ces compétitions, les ressortissants des pays qui s’affrontent sont prioritaires lors de la vente des tickets pour le match qui les oppose. 

En Afrique, quand on est qualifié à un tournoi, on doit inciter ses ressortissants à effectuer le voyage. C’est en même temps du tourisme et un soutien à son équipe nationale. 

Vous ne pouvez pas demander à un Ivoirien qui a préparé un budget pour aller voir jouer son équipe d’aller payer pour regarder les autres qu’il peut voir à partir de son salon ou à moindres frais dans une fanzone ou le maquis. 

Quand la CAF insiste sur les réceptifs hoteliers et les centres d’hébergements, c’est pour accueillir les nombreux visiteurs qui sont censés effectuer le déplacement. 

En Afrique, nous devons apprendre à inciter nos supporters à accompagner nos équipes en organisant des charters à des prix incitateurs au voyages, subventionnés à l’occasion par l’état.

Ce problème de remplissage des stades lors de la CAN quand l’équipe organisatrice ne joue pas ne date pas d’aujourd’hui. Certains pays hôtes étaient obligés de boucher les trous dans les tribunes avec des militaires et des élèves dans les stades pour donner le change. 

Ce tournoi est une fête du football qui doit intéresser tous les passionnés dans tous les pays qualifiés surtout et non pas seulement le pays organisateur. 

Le travail du pays organisateur, c’est de mettre à disposition les structures d’accueil, les stades, les facilités de déplacements et une organisation parfaite du tournoi. Pas de demander à sa population d’aller payer pour remplir les stades quand les autres jouent. En principe. 

ISIDORE SRÔBOIS ALLAH 

Journaliste- Libre penseur de gauche – Chrétien

Plus dans Sports

#