Suivez sur
#

Femmes et Jeunesse

Affaire Naya Zamblé – Cissé Bacongo : Un témoin de la scène raconte ce qui s’est passé réellement ce 25 juillet 2023 

Des témoins de la scène évoquée par la députée Naya se demandent pourquoi elle n’a pas décrit en détail les faits. Selon les informations recueillies par Lemeridien auprès de témoins de la scène, tout est parti de la députée elle-même. 

En effet, ayant aperçu le secrétaire exécutif qui était en conversation avec des cadres, Naya Zamblé est venue interrompre les échanges pour le saluer et profiter pour l’informer à une réunion du Rhdp, qu’elle serait bel et bien candidate indépendante, en dépit de plusieurs réunions de concertation sous l’égide du secrétaire exécutif, du ministre Zoro Bi et du maire sortant. 

Selon les mêmes sources, le ministre et maire Bacongo Cissé a alors estimé qu’il s’agissait d’une provocation. Pour lui, celle qui voulait être une militante indisciplinée n’avait pas à vouloir le narguer de si près et si ouvertement, en public et devant témoins. 

C’est ainsi, selon des témoins, qu’il a dit que sa Maman ( car c’est ainsi qu’il appelle la députée puisque sa génitrice est originaire de la région gouro ) sera traitée de la même manière, avec la même rigueur et sévérité que tous les autres indépendants. 

Notre source a poursuivi en ces termes : « C’est tout ce qui s’est passé. Le ministre était d’autant plus mécontent qu’il a tenté à plusieurs reprises une médiation en disant que sa maman avait tout à gagner à laisser passer son tour pour l’avenir. Alors il n’a pas compris pourquoi elle a choisi de l’interpeller publiquement, devant d’autres candidats indépendants qui se signalaient, notamment Flanizara à Duekoué. 

« Naya Zamblé doit avoir du respect pour nos institutions »

Il a estimé qu’il n’était pas question de ne pas réagir, de ne pas faire une mise au point, pour éviter que cette interpellation soit considérée comme une tolérance à l’égard d’un cas particulier de candidat indépendant. Le secrétaire exécutif n’a ensuite eu aucun mot contre la femme à l’égard d’une jeune élue qu’il appelle sa Maman. 

D’où vient-il qu’elle a choisi de donner un autre narratif juste après l’invalidation de sa victoire? Les faits se sont déroulés il y a deux mois. Pourquoi n’avait-elle jamais parlé de cela auparavant ? Parlant de la décision du conseil d’Etat, il faut dire que le RHDP et son secrétaire exécutif avaient le pouvoir de manipuler cette institution et ses juges, ils ne se contenteraient pas d’invalider sa seule élection, mais celle de tous les indépendants, ou même de tous les adversaires des candidats du parti, pour réaliser 100% de victoire. Naya Zamblé doit avoir du respect pour nos institutions », insiste notre source. 

Avant les rejets du jeudi 28 septembre 2023, les premières décisions rendues par le conseil d’Etat semblaient avoir fait l’unanimité, en l’absence de griefs connus.

Junior Ouattara

Plus dans Femmes et Jeunesse

#