Suivez sur
#
60ᵉ session ministérielle de la CONFEMEN: Le message de Beugré Mambé aux ministres de l'Éducation des États et gouvernements de la Francophonie

Culture et société

60ᵉ session ministérielle de la CONFEMEN: Le message de Beugré Mambé aux ministres de l’Éducation des États et gouvernements de la Francophonie

Le Premier Ministre ivoirien, Robert Beugré Mambé, a appelé, mercredi 24 avril 2024 à Abidjan-Cocody, à un changement de paradigmes dans le secteur de l’éducation et de la formation pour un accomplissement intégral de l’homme. 

Le Premier Ministre s’exprimait à l’ouverture de la 60ᵉ session ministérielle de la Conférence des ministres de l’Éducation des États et gouvernements de la Francophonie (CONFEMEN) qui se tient du 22 au 26 avril 2024 à Abidjan, sous le thème : « Enseignement général, enseignement technique et orientation vers les filières scientifiques et technologiques : enjeux, stratégies et perspectives pour l’atteinte de l’ODD 4 dans l’espace francophone ». 

« Il serait grand temps de modifier nos paradigmes qui souffrent de leur proximité avec des choses éphémères et étrangères à notre propre nature. C’est dire que l’éducation n’est pas une opération qui consiste à remplir un vase, mais à créer une mutation profonde. Elle doit conduire l’homme à s’accomplir intégralement pour le lier aux autres hommes selon la géométrie de l’harmonie », a déclaré Robert Beugré Mambé.

Parlant de la Côte d’Ivoire, le Premier Ministre a fait part de l’engagement du Président Alassane Ouattara à faire de l’éducation et de la formation un levier important du développement économique et social. Il a énuméré des actions du Gouvernement ivoirien en faveur de l’école.

A cette cérémonie d’ouverture de la 60e session ministérielle de la CONFEMEN, Mariatou Koné, la ministre ivoirienne de l’Éducation nationale et de l’Alphabétisation, a reçu le maillet des mains du président sortant, le ministre marocain de l’Éducation nationale, Chakib Benmoussa, pour assurer la présidence en exercice de la CONFEMEN pour un mandat de deux ans. Elle devient ainsi la troisième ministre ivoirienne de l’Éducation nationale à occuper ce poste, après le Professeur Pierre Kipré en 1998 et Kandia Camara en 2024.

La nouvelle présidente de la CONFEMEN a rassuré ses homologues de sa volonté à poursuivre sa nouvelle mission avec l’actuel secrétaire général, le Professeur Abdel Rahamane Baba-Moussa et son équipe pour la mise en œuvre efficace et efficiente des cahiers de charges.

Mariatou Koné devra identifier de nouveaux challenges pour l’amélioration des systèmes éducatifs de la CONFEMEN dans l’optique de la formalisation des hommes et des femmes qui répondent aux exigences de développement de nos pays et du monde.

Cette instance de la CONFEMEN réunit les ministres de l’Education des 44 États et gouvernements membres, dans la perspective de débattre autour des enjeux de l’éducation et d’adopter des décisions visant à assurer un bon fonctionnement de cette importante institution.

Lemeridien avec CICG

Plus dans Culture et société

#